Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
RSF publie son dernier rapport sur la liberté de la presse

2 mai 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | RSF publie son dernier rapport sur la liberté de la presse

RSF publie son dernier rapport sur la liberté de la presse

2 mai 2019

L’ONG Reporters sans frontières (RSF) vient de publier son classement annuel mondial de la liberté de la presse 2019, concernant l’année précédente.

Ce classe­ment cherche à mesur­er le “degré de lib­erté dont jouis­sent les jour­nal­istes” en regar­dant le “plu­ral­isme, l’indépendance des médias, l’environnement et l’autocensure, le cadre légal, la trans­parence et la qual­ité des infra­struc­tures sou­tenant la pro­duc­tion de l’information” dans 180 pays du monde (RSF.org).

Une liberté de la presse qui se dégrade…

Le pre­mier con­stat qui ressort de ce rap­port est que “la haine des jour­nal­istes a dégénéré en vio­lence” mais aus­si que “le nom­bre de pays con­sid­érés comme sûrs, où les jour­nal­istes peu­vent exercer leur méti­er en toute sécu­rité, con­tin­ue de se réduire, tan­dis que les régimes autori­taires ren­for­cent leur emprise sur les médias”. 24% des pays étudiés peu­vent être perçus comme ayant une sit­u­a­tion “bonne” ou “plutôt bonne” pour la lib­erté de la presse dans leur pays (LCI). Ce pour­cent­age ayant été de 26% en 2018.

L’Europe fig­ure par­mi les pays les mieux classés, et plus par­ti­c­ulière­ment, la Norvège (1ère), la Fin­lande (2e), la Suède (3e), les Pays-Bas (4e) et le Dane­mark (5e).

La fin du classe­ment est quant à elle occupée par le Viet­nam (176e), la Chine (177e), l’Érythrée (178e), la Corée du Nord (179e) et le Turk­ménistan (180).

Con­cer­nant la France, le rap­port men­tionne l’épisode des man­i­fes­ta­tions des gilets jaunes, lors desquelles la presse a été la cible de vio­lences. Cela n’empêche cepen­dant pas la France de gag­n­er une petite place dans le classe­ment pour se hiss­er à la 32e, les man­i­fes­ta­tions ayant com­mencé en fin d’année 2018.

…Mais dont la mesure reste relative comme le montre l’indice Libertex

En novem­bre dernier, la fon­da­tion Polémia a sor­ti son indice sur la lib­erté d’expression qui s’intéresse aus­si à la cen­sure médi­a­tique. Cet indice ne prend actuelle­ment en compte que sept pays : Dane­mark, États-Unis, France, Hon­grie, Ital­ie, Roy­aume-Uni, Russie mais prend en compte d’autres infor­ma­tions comme la cen­sure sur les réseaux soci­aux ou les lois con­tre les « pro­pos haineux ».

Ce classe­ment per­met de rel­a­tivis­er celui de RSF, on y décou­vre finale­ment que les États-Unis sont mieux classés que le Dane­mark ou la Hon­grie par rap­port à la France, con­traire­ment à celui de RSF, vous trou­verez notre arti­cle et le classe­ment ici.

Un classement de RSF qui souffre  de lacunes

Tout d’abord, on peut con­stater que selon les critères pris en compte, le résul­tat peut ne pas être le même pour des mêmes pays con­cernés. Surtout, ce classe­ment omet de com­pren­dre les caus­es pro­fondes de la dégra­da­tion de « la lib­erté de la presse » dans cer­taines zones. En France, par exem­ple, si la presse joue véri­ta­ble­ment son rôle d’information et de défense du plu­ral­isme, pourquoi les vio­lences et la haine con­tre les jour­nal­istes de la part d’une bonne par­tie de la pop­u­la­tion sont elles en augmentation ?

Voir aussi

Mots-clefs : , ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés