Accueil | Actualités | Médias | Libertex, nouvel outil de mesure de la liberté d’expression dans le monde
Pub­lié le 27 janvier 2019 | Éti­quettes : , , ,

Libertex, nouvel outil de mesure de la liberté d’expression dans le monde

Google a financé le Decodex, la fondation Polemia a créé l’indice Libertex. Cet indice analyse sept pays (Danemark, États-Unis, France, Hongrie, Italie, Royaume-Uni, Russie) sur onze critères d’évaluation allant de l’existence de lois mémorielles liberticides aux censures sur Twitter et Facebook en passant par les lois contre les propos haineux.

La pondération de chaque critère n’est pas toujours claire et pour certains indices des statistiques ne sont pas disponibles ce qui peut déséquilibrer le résultat final. Mais cette première approche permet de relativiser beaucoup d’a priori. Et la place de la France, bonne dernière en liberté d’expression, ne surprendra pas les spécialistes. Un indice à améliorer qui pourrait figurer bientôt comme un classique.

La liberté d’expression et la liberté plus généralement sont des sujets centraux du combat politique, et donc doivent l’être pour tout activiste. En effet, sans liberté d’expression, comment exprimer nos idées ? Comment rallier à notre combat et aux causes que nous défendons ? Comment même développer une pensée quand le champ lexical est contrôlé et limité. Quant à la liberté en général, elle touche à peu près tous les sujets politiques, car c’est aussi la restriction progressive des libertés qui force le peuple à accepter certaines situations liées par exemple au système politique ou judiciaire.

Pour mieux comprendre et décortiquer la situation de la liberté d’expression et des libertés civiques plus généralement en France ainsi qu’aux États-Unis, en Italie, en Hongrie, en Royaume-Uni, en Russie et au Danemark, Polémia vous présente le LIBERTEX, un indice sur la liberté d’expression qui prend en compte quelques autres facteurs qui sont aussi des indicateurs de la liberté des citoyens.

Cette présentation se déroulera en quatre points. Premièrement, vous retrouverez des graphiques comparatifs des pays étudiés, qui permettent une représentation visuelle des écarts entre les pays. Deuxièmement, l’indice Polémia LIBERTEX 2018, qui prend en compte tous les facteurs présentés ci-dessous sera annoncé. Troisièmement, les facteurs utilisés pour la réalisation de l’indice LIBERTEX sont expliqués. Quatrièmement, les pays étudiés vous seront présentés brièvement. Enfin, il y aura un point sur la méthode utilisée pour mettre en place le LIBERTEX.

Place aux résultats !

[wpviewembedpdf mode="embed" url="https://www.ojim.fr/wp-content/uploads/2019/01/PPT-Libertex-2018-Polemia.pdf" download="show" print="show" presentation="show" share="hide" page="1" container="" width="100%" height="500px" ]

L’étude complète et les résultats de l’indice ci-dessous :

Liberté d’expression. La France derrière la Russie et la Hongrie ! [Indice LIBERTEX 2018]

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This