Accueil | Actualités | Médias | Robert Namias ne rejoindra finalement pas Nice-Matin
Pub­lié le 20 mars 2013 | Éti­quettes : , ,

Robert Namias ne rejoindra finalement pas Nice-Matin

Alors que Bernard Tapie l’avait officiellement confirmé à ce poste la semaine dernière, Robert Namias ne sera finalement pas directeur des rédactions de Nice-Matin, Var-Matin et Corse-Matin.

Les deux hommes ne sont pas parvenus à un accord sur l’avenir du quotidien niçois, ce qui a poussé l’ancien directeur de l’information de TF1 à décliner l’offre de l’homme d’affaire. C’est le directeur général délégué de Nice-Matin, Frédéric Touraille, qui a informé les salariés « que Robert Namias ne rejoindra[it] pas le groupe », précisant qu’Olivier Biscaye conservait ses fonctions de directeur des rédactions.

« Il y a des points de désaccord qui font qu'on n'a pas abouti. Cela concerne notamment mon installation à Nice », avait déclaré Robert Namias au Monde samedi.

Robert Namias est notamment connu pour avoir travaillé pendant plus de vingt ans à TF1, gravissant tous les échelons, de journaliste, à directeur général adjoint chargé de l'information.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This