Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Robert Murdoch passe la main

28 septembre 2023

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Robert Murdoch passe la main

Robert Murdoch passe la main

Temps de lecture : 2 minutes

Rupert Murdoch aura 92 ans à l’automne, certains le voyaient quasi immortel. 70 ans sur la brèche, quatre mariages, quatre enfants pour les deux premières unions, une fortune estimée autour de 20 milliards de dollars. Un empire médiatique en Australie, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, et bien entendu aux États-Unis.

Une odyssée familiale et entrepreneuriale

Né aus­tralien d’une famille d’origine écos­saise, il prend la tête d’un petit groupe de presse aus­tralien bâti par son père. Il a alors 22 ans. Les acquisitions/ventes/reventes/rachats vont se suc­céder pen­dant 7 décen­nies. Les dénom­br­er en total­ité serait fas­ti­dieux, retenons quelques noms par­mi les plus emblématiques :

  • Syd­ney Morn­ing Her­ald (Aus­tralie)
  • News of the World (Grande Bre­tagne, fer­mé en 2011)
  • The Sun (tabloid Grande Bretagne)
  • The Times (Grande Bretagne)
  • Dai­ly Tele­graph (Grande Bretagne)
  • Wall Street Jour­nal (USA)
  • New York Post (USA)
  • Chica­go Sun (USA)
  • Fox News (USA)
  • Harper­Collins (édi­tion USA)
  • 21st Cen­tu­ry Fox (ciné­ma, USA, ven­du à Dis­ney en 2018)

Son troisième mariage en 1999 avec une jeune chi­noise, anci­enne cham­pi­onne de vol­ley-ball, plus jeune de 38 ans, va défray­er la chronique. Il divorcera en 2013 pour se remari­er en 2016 et divorcer de nou­veau six ans plus tard.

Une succession âprement disputée

Le groupe Mur­doch est con­sti­tué de deux hold­ings, News Corp (10 mil­liards de dol­lars de chiffre d’affaires) et Fox Corp (15 mil­liards). Les deux fils de son deux­ième mariage, Lach­lan né en 1971 et James né en 1972 vont se dis­put­er l’héritage pen­dant des années. Leur lutte va même don­ner lieu à une série sur HBO Suc­ces­sion, rela­tant les coups bas, les petites trahisons et les com­plots autour du patri­arche pour désign­er son successeur.

Ce sera Lach­lan, réputé plus con­ser­va­teur que son frère, ce dernier a décidé de quit­ter le groupe aupar­a­vant, sans doute plus par dépit que par véri­ta­ble dif­férend poli­tique. Dans un com­mu­niqué Rupert Mur­doch annonce qu’il pren­dra la prési­dence hon­o­raire des deux sociétés hold­ing du groupe en novem­bre 2023. Ce change­ment – s’il est réel et pas seule­ment de façade car le patri­arche ne va pas s’effacer com­plète­ment — pour­rait influ­encer la poli­tique améri­caine et en par­ti­c­uli­er l’élection prési­den­tielle de 2024. Réputé proche des Répub­li­cains, Rupert Mur­doch avait été qual­i­fié par Joe Biden « d’individu le plus dan­gereux du monde ». Mais ses rela­tions avec Don­ald Trump se sont dégradées en 2020.