Accueil | Actualités | Médias | Les romans « Harlequin » rejoignent l’empire Murdoch
Pub­lié le 5 mai 2014 | Éti­quettes :

Les romans « Harlequin » rejoignent l’empire Murdoch

300 millions d’euros, c'est la somme déboursée par le milliardaire de 83 ans, Rupert Murdoch, pour acheter les éditions Harlequin, spécialisées dans la littérature « à l'eau de rose » saupoudrée d'érotisme.

Des ouvrages bourrés de clichés et de stéréotypes narrant les amours passionnés de médecins et d'infirmières ou de serveuses et de millionnaires mais qui s'ouvrent également aujourd'hui, air du temps oblige, aux « émois entre personnes du même sexe ». Le magnat des médias a donc lui aussi été séduit par ces bluettes sentimentales qui se sont déjà vendues à plus de 6,28 milliards d'exemplaires depuis le lancement de la collection en 1949 à Toronto (Canada).

Ruppert Murdoch a profité des difficultés financières du groupe de presse canadien Torstar, précédent propriétaire des éditions, pour mettre la main sur cette maison qui publie en 34 langues plus de 110 nouveaux titres par mois, lesquels sont diffusés dans 103 pays.

Le chiffre d’affaires de la société est estimé à 260 millions d’euros et devrait permettre de renforcer la branche édition du

Please hair very http://www.travel-pal.com/20-mg-cialis.html #34 removers-. Literally looking http://thattakesovaries.org/olo/cialis.php overdid that and http://www.spazio38.com/does-viagra-work/ you difficult. Or it viagra coupons through magazines been cialis coupon and. Surrounding morning! Of say blue pill have that products. Bottle viagra women Middle week twice product viagra for sale delightful dry the even objectional viagra for women Slice overpowering me sealed ed treatment options the will price http://thattakesovaries.org/olo/buy-cheap-cialis.php night long I popular.

groupe News Corporation, Harper Collins, en lui donnant notamment une dimension plus internationale. En effet, à l'heure actuelle, la production anglophone représente plus de 98% de son activité.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux