Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Départ de Megyn Kelly de Fox News pour NBC : une chance pour Donald Trump

8 janvier 2017

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Départ de Megyn Kelly de Fox News pour NBC : une chance pour Donald Trump

Départ de Megyn Kelly de Fox News pour NBC : une chance pour Donald Trump

8 janvier 2017

Temps de lecture : 3 minutes

Avant l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, les héritiers Murdoch, propriétaires de Fox News, voulaient réorienter la chaine autour de Megyn Kelly, star emblématique du combat contre Donald Trump. Ses questions-vitriol lancées lors du premier débat des élections primaires républicaines avaient en effet scellé l’argumentaire anti-Trump pour le reste de sa campagne.

En fait, Kel­ly avait déjà com­mencé à audi­tion­ner auprès des médias « main­stream », ce qu’elle pour­suiv­it avec deux moments forts en 2016: un plaquage de l’ancien gou­verneur de l’Arkansas Mike Huck­abee sur le gel tem­po­raire des immi­grants musul­mans en prove­nance de foy­ers ter­ror­istes, ou encore un assaut con­tre Newt Gin­grich, lui assé­nant que Trump était un pré­da­teur sex­uel. Réac­tion (un peu mesquine) de Mark Levin, dans son talk-show du 25 octo­bre : « Meg­yn Kel­ly pré­tend représen­ter les femmes. Il faut que vous écoutiez son inter­view de 2010 avec Howard Stern »

Kel­ly est égale­ment célèbre pour avoir poignardé dans le dos son pro­tecteur, le fon­da­teur de Fox News Roger Ailes : après l’avoir à de mul­ti­ples repris­es présen­té comme son men­tor, en par­ti­c­uli­er lors d’une célèbre émis­sion de Char­lie Rose, Kel­ly dénonçait en 2016 Ailes pour har­cèle­ment sex­uel (sur des faits remon­tant à plusieurs années)… au moment où une autre jour­nal­iste en déclin et en renou­velle­ment de con­trat, Gretchen Carl­son, accu­sait Ailes de chan­tage sex­uel. Idem avec une autre jour­nal­iste au con­trat non renou­velé, Andrea Tantaros.

Recru­teur hors pair, Ailes avait offert à Kel­ly, en 2004, un tick­et d’entrée dans une pro­fes­sion où elle n’avait pra­tique­ment aucune expéri­ence, mais où elle a excel­lé, capa­ble de jouer plusieurs per­son­nages dans une même émis­sion, mêlant chaleur et intran­sigeance : les Mur­doch lui ont ain­si pro­posé 20 mil­lions de dol­lars pour son prochain renou­velle­ment de con­trat en 2017. Elle en voulait 25 ou 28 selon la rumeur.

Kel­ly vient de pub­li­er ses mémoires à 46 ans. Set­tle for More, sor­ti en novem­bre, se nour­rit des polémiques Trump et Ailes, et a per­mis à Kel­ly de faire mon­ter le cours de ses actions dans le grand monde. L’affaire Ailes va faire l’objet d’un film, et l’élection améri­caine d’une mini-série télévisée. Meg­yn Kel­ly est donc par­tie sur les sen­tiers de la gloire, chez NBC… au moment où les rap­ports de force changent en faveur de Fox News, et de Trump. Et au moment où les autres stars de Fox News com­mençaient à se lass­er de leur collègue.

Dans un arti­cle du 4 jan­vi­er, Joe Con­cha explique dans The Hill que « Fox va prospér­er, post Meg­yn Kel­ly». Con­cha insiste en par­ti­c­uli­er sur la cul­ture Fox qui résulte de recrute­ments heureux de gens peu qual­i­fiés au départ mais pos­sé­dant ver­sa­til­ité et empathie. Bref un vivi­er de tal­ents et de fortes per­son­nal­ités, avec un trait com­mun (à une excep­tion) : la loy­auté vis-à-vis de l’organisation comme du pub­lic, qui le leur rend bien. Con­cha pré­cise ain­si que chaque départ a tou­jours été rem­placé en interne par un jour­nal­iste ou chroniqueur qui s’est révélé encore plus pop­u­laire que le précédent.

Les jeunes Mur­doch voulaient faire de Fox une télévi­sion comme les autres, qui aurait explosé si Trump avait per­du l’élection (par la créa­tion de Trump TV). Mais Trump a gag­né, ce faisant aidant Fox à se main­tenir, ce qui épargne à la chaine une mise à l’index prési­den­tiel. Pour l’instant…

Con­cha estime que Fox dis­pose d’une pléthore de rem­plaçantes pour le créneau de 9h du soir occupé par Kel­ly : Trish Regan (actuelle­ment au Fox Busi­ness Net­work), Martha McCal­lum, San­dra Smith, Shan­non Bream, ou encore Kim­ber­ly Guil­foyle. Il con­clu­ait : « comme pour tous les sys­tèmes ou cul­tures qui réus­sis­sent, Fox News n’a jamais dépen­du d’une seule per­son­ne, fût-elle Ailes, Van Sus­teren [rem­placée avec suc­cès par Tuck­er Car­son], ou Kel­ly ».

Pour Breibart News, citant le New York Mag­a­zine du 3 jan­vi­er, c’est encore plus sim­ple : Fox News choisir­ait une jour­nal­iste con­ser­va­trice pro-Trump. En lice : Trish Regan, Shan­non Bream, San­dra Smith, Martha Mac­Cal­lum, et Kim­ber­ly Guilfoyle.

Gabriel Sher­man, du New york Mag­a­zine con­clu­ait pour sa part : « la sélec­tion d’une présen­ta­trice pro-Trump sug­gèr­erait que Fox… plan­i­fie de s’aligner sur la nou­velle admin­is­tra­tion [Trump]. Après son hos­til­ité ini­tiale, Mur­doch recherche les faveurs du Prési­dent-élu. Mes sources m’ont pré­cisé que c’est bien Mur­doch qui a per­son­nelle­ment nom­mé le pro-Trump Tuck­er Carl­son en rem­place­ment de Gre­ta Van Sus­teren pour le créneau de 7 heures du soir ».

Fox News vient de don­ner sa réponse le 5 jan­vi­er : c’est Carl­son, avec son style pugilis­tique, et sa dialec­tique, qui se voit attribuer le créneau horaire de Meg­yn Kel­ly… Martha McCal­lum le rem­plaçant à 7 heures du soir. Bref un jeu de pousse-pousse au pays de 21st Cen­tu­ry Fox.

 

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés