Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Accueil | Veille médias | TalkTV de Murdoch lancé en Grande-Bretagne

L’article que vous allez lire est gratuit. Le mois de décembre est le plus important pour nous, celui où nos lecteurs peuvent nous aider par un don avec un reçu fiscal pour 2023 de 66% de leur don. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

6 mai 2022

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | TalkTV de Murdoch lancé en Grande-Bretagne

TalkTV de Murdoch lancé en Grande-Bretagne

Temps de lecture : 3 minutes

Au mois de juin 2021, nous vous parlions du lancement en fanfare de GB News qui se voulait une sorte de Fox News à la sauce anglaise. Dix mois plus tard, Murdoch – 91 ans aux fraises — lance TalkTV sur le même créneau dans un format différent.

Les opposés de la BBC

La BBC, chaîne nationale, se revendique claire­ment libérale-lib­er­taire, « woke snowflakes » (lit­térale­ment « flo­cons de neige éveil­lés », poli­tique­ment cor­rects). GB News se veut l’anti BBC. Elle a été dirigée au départ par l’écossais Andrew Neill, un ancien de la BBC et actuel dirigeant du mag­a­zine con­ser­va­teur Spec­ta­tor. La chaîne a été immé­di­ate­ment boy­cottée pub­lic­i­taire­ment après les cam­pagnes de « Stop the hate », l’équivalent de nos Sleep­ing Giants. La chaîne a souf­fert de dis­sen­sions dans son équipe, entraî­nant le départ rapi­de de Neill, et égale­ment d’un manque de moyens la pri­vant de reportages en direct, en par­ti­c­uli­er depuis le con­flit Russie-Ukraine.  Grâce suc­cès de l’émission quo­ti­di­enne de Nigel Farage, GB News a mal­gré tout con­quis en dix mois une audi­ence d’environ 2,5M d’auditeurs con­tre 16M pour la BBC et 12M pour la chaine privée Sky News, un demi-succès.

Murdoch, de Sky à TalkTV

Ce début de suc­cès a peut-être incité Mur­doch, qui avait ven­du Sky à l’américain Com­cast en 2018, à lancer une chaine sur le même créneau con­ser­va­teur (même si le terme n’est pas pronon­cé) mais sur un mod­èle dif­férent. Adossé à Talk Radio, la chaîne dif­fuse 21 heures par jour les débats filmés de la radio. Un présen­ta­teur con­nu, des auditeurs/téléspectateurs qui appel­lent, du direct et pas de cen­sure. L’émission vedette (sur les 3 heures restantes) est ani­mée par Piers Mor­gan, un jour­nal­iste chevron­né qui a fait car­rière des deux côtés de l’Atlantique.

Mor­gan s’était fait con­naître, entre autres, en cri­ti­quant Meghan Markle épouse du prince Har­ry  (le cou­ple a renon­cé en 2020 à ses droits à la couronne pour ven­dre son image à dif­férentes mar­ques) et son état de san­té men­tale. Son émis­sion Uncen­sored (non cen­suré) a accueil­li un invité de mar­que le 25 avril 2022, Don­ald Trump en per­son­ne, qui a lais­sé imag­in­er une nou­velle can­di­da­ture à la prési­dence améri­caine en 2024. Avec un client comme Trump, l’émission a attiré plus de 400.000 spec­ta­teurs, plus que les con­cur­rents directs à la même heure. L’avenir dira si le marché est assez exten­si­ble pour deux chaînes qui visent le même pub­lic. Et si elle ne sera pas boy­cottée par les pub­lic­i­taires woke.

Voir aus­si : Sleep­ing Giants, les nou­veaux inquisiteurs