Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Retour sur le calendrier médiatico-judiciaire de la campagne électorale
Publié le 

9 juillet 2017

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Retour sur le calendrier médiatico-judiciaire de la campagne électorale

Retour sur le calendrier médiatico-judiciaire de la campagne électorale

La couverture médiatique de la campagne électorale de ce printemps 2017 a pris des airs de chronique judiciaire. Un retour sur le calendrier des événements qui ont rythmé l’élection présidentielle et les élections législatives peut y apporter un éclairage. Ce que nous faisons au travers d’une revue de presse.

28 jan­vi­er 2015 : sor­tie du livre de Corinne Lep­age, Les mains pro­pres (édi­tions Autrement). L’ancienne Min­istre y dénonce des emplois fic­tifs au MoDem. Le livre et les faits allégués ren­con­trent peu d’écho dans la presse. Le sujet ne sera plus évo­qué avant fin févri­er et dans un seul heb­do­madaire.

20 mars 2015 : le prési­dent social­iste du Par­lement européen, Mar­tin Schulz, sig­nale à l’Office européen de la lutte anti-fraude (Olaf) et au par­quet de Paris que 20 assis­tants du Front Nation­al au Par­lement européen occu­peraient des postes à respon­s­abil­ité au sein du par­ti dans l’Hexagone, rap­porte Europe 1.

15 décem­bre 2016 : Le Monde nous informe de l’ouverture d’une enquête judi­ci­aire con­cer­nant des soupçons d’emplois fic­tifs d’assistants d’élus du Front nation­al au Par­lement européen. La con­vo­ca­tion de Marine Le Pen devant la Police judi­ci­aire et la procé­dure de lev­ée de son immu­nité par­lemen­taire font l’objet d’une « sto­ry­telling », une cou­ver­ture médi­a­tique qui dur­era jusqu’au pre­mier tour de l’élection prési­den­tielle.

25 jan­vi­er : pre­mières révéla­tions du Canard enchaîné sur des assis­tants par­lemen­taires de François Fil­lon, can­di­dat des Répub­li­cains. Les faits auraient eu lieu de 1988 à 2013. D’autres faits allégués seront livrés dans les numéros suiv­ants du jour­nal. L’« affaire Fil­lon » est lancée. De nom­breux médias s’en empar­ent à un point tel que cela devient un sujet cen­tral de la cam­pagne élec­torale. Le même jour, selon Le Monde, le Par­quet nation­al financier ouvre une enquête prélim­i­naire des chefs de « détourne­ment de fonds publics, abus de biens soci­aux et recel de ces dél­its ».

24 févri­er : Le par­quet nation­al financier décide l’ou­ver­ture d’une enquête judi­ci­aire dans le cadre de l’« affaire Fil­lon », nous informe Le Parisien.

28 févri­er : En pleine affaire Fil­lon, l’hebdomadaire Valeurs actuelles rap­pelle que Corinne Lep­age, ex-députée européenne, évo­quait dans son livre paru en 2015 les “nom­breux emplois fic­tifs” du MoDem. L’information n’est pas reprise.

8 mars : Le Canard enchaîné s’interroge sur une soirée organ­isée à Las Vegas et financée par le Min­istère de l’Économie, alors que son min­istre était E. Macron. Celle-ci aurait couté 381 000 euros et « aurait été mon­tée dans l’urgence, sans appel d’offres ». Après un léger buzz médi­a­tique, la révéla­tion passe au sec­ond plan.

13 mars : Le Monde nous informe de l’ouverture d’une « enquête prélim­i­naire pour favoritisme con­cer­nant les con­di­tions d’organisation d’un déplace­ment min­istériel de Macron à Las Vegas » le 6 jan­vi­er 2016.

14 mars : Valeurs actuelles nous informe que « l’eu­rodéputée Front nation­al Sophie Mon­tel s’est adressée au pro­cureur de la République de Paris et au patron de l’Office européen de lutte antifraude (Olaf) au motif que plusieurs élus français au Par­lement européen auraient recours à des assis­tants par­lemen­taires qui occu­paient d’autres fonc­tions ». Le même jour, selon Sud Ouest, François Fil­lon est mis en exa­m­en pour “détourne­ment de fonds publics”.

2 avril : Pub­li­ca­tion d’une tri­bune d’un ancien assis­tant par­lemen­taire du Modem sur inter­net, avec la médi­ati­sa­tion que l’on con­nait, comme relaté dans un précé­dent arti­cle de l’OJIM. L’information n’est pas reprise.

23 avril : pre­mier tour de l’élection prési­den­tielle.

7 mai : deux­ième tour de l’élection prési­den­tielle.

24 mai : Le Canard enchainé pub­lie un arti­cle sur « Richard Fer­rand piégé par une affaire immo­bil­ière ». La Dépêche nous informe que les faits auraient eu lieu en 2011. Le min­istre de la Cohé­sion des ter­ri­toires et secré­taire général de La République en Marche était alors Directeur général des Mutuelles de Bre­tagne.

1er juin : LCI nous informe de l’ou­ver­ture d’une enquête prélim­i­naire dans l’af­faire immo­bil­ière impli­quant l’élu bre­ton.

11 juin : pre­mier tour des élec­tions lég­isla­tives.

18 juin : deux­ième tour des élec­tions lég­isla­tives.

9 juin 2017 : Le Figaro nous informe que « le par­quet de Paris a annon­cé le 9 juin l’ou­ver­ture d’une enquête prélim­i­naire, cher­chant à savoir si le par­ti cen­triste a salarié des employés en les faisant pass­er pour des assis­tants par­lemen­taires européens ».

20 juin : Con­cer­nant la soirée organ­isée à Las Vegas « l’enquête prélim­i­naire se pour­suit. Mar­di 20 juin, les policiers de l’Office cen­tral de lutte con­tre la cor­rup­tion et les infrac­tions (OCLCIFF) ont procédé à des perqui­si­tions simul­tanées au siège du groupe pub­lic­i­taire Havas et de l’agence publique Busi­ness France, selon des sources proches de l’enquête », selon Le Monde.

22 juin 2017 : le SNJ CGT pub­lie un com­mu­niqué de presse qui indique que, con­cer­nant l’affaire Fer­rand, « beau­coup d’infos sen­si­bles (ont été, à l’Agence France Presse, NDR) étouf­fées en quelques jours ».

Les faits, rien que les faits. Et au-delà du cal­en­dri­er, une inten­sité médi­a­tique à plus cou­vrir cer­tains événe­ments judi­ci­aires que d’autres, qu’il fau­dra un jour quan­ti­fi­er et analyser.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision