Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’Union Européenne installe la censure sémantique via les ONG

11 novembre 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | not_global | L’Union Européenne installe la censure sémantique via les ONG

L’Union Européenne installe la censure sémantique via les ONG

L’Observatoire du journalisme est déjà revenu à de nombreuses reprises sur l’attitude des médias face à l’invasion migratoire. L’Union Européenne a déjà promu un prix du journalisme pour encourager les « bonnes pratiques » quand on aborde ce sujet sensible. Ses instances officielles vont cette fois plus loin en élaborant un guide destiné aux ONG et aux journalistes sur ce qui peut être dit, ce qui peut être caché, ce qui doit être absolument tu et le vocabulaire à employer. Florilège.

Respect words” : les mots respectueux

Le guide en anglais par­le de « respect words », Big Oth­er vous par­le et vous met en garde :

  • Choi­sis­sez vos mots avec pré­cau­tion, sans oubli­er les con­no­ta­tions qui pour­raient se cacher der­rière eux.
  • Élim­inez les stéréo­types (alors que le guide est un ensem­ble de recom­man­da­tions de stéréo­types) et les général­i­sa­tions.
  • Insis­tez sur le com­plexe, référez vous au con­texte (celui des migrants mais jamais des pop­u­la­tions européennes)
  • N’oubliez pas votre respon­s­abil­ité, vous devez met­tre en valeur les « con­tri­bu­tions pos­i­tives des migrants et des minorités». Sans oubli­er bien enten­du « d’inclure les voix des migrants et des minorités » (mais pas néces­saire­ment les voix des européens qui ris­queraient d’être dis­cor­dantes)

Ne faites pas, non ne faites pas !

Il est des sujets inter­dits et un vrai jour­nal­iste estampil­lé Union Européenne ne DOIT pas les abor­der sous peine d’être inter­dit d’antenne ou de pub­li­ca­tion puis frap­pé d’exil intel­lectuel:

  • N’utilisez pas de « lan­gage de haine ». On com­pren­dra facile­ment que s’interroger sur les retombées néga­tives de l’immigration pour les immi­grés eux-mêmes ou pour les européens tombe sous l’appellation infâ­mante.
  • Ne men­tion­nez pas « d’informations sen­si­bles » comme l’origine eth­nique ou la reli­gion ou alors faites le en dernière instance quand c’est absol­u­ment néces­saire pour com­pren­dre l’histoire. Cachez ce sein que je ne saurais voir (Tartuffe).
  • N’incluez pas de per­spec­tives extrémistes (en clair : ayant quelque réserve que ce soit sur les bien­faits de l’immigration) au nom de « l’objectivité », en anglais « not include extrem­ist per­spec­tives for the sake of objec­tiv­i­ty». Autrement dit tordez le cou au réel, n’admettez qu’un seul point de vue et fuyez toute con­fronta­tion des opin­ions, on ne sait jamais ce qui pour­rait en sor­tir.

L’introduction à l’ouvrage présen­té le 12 octo­bre 2017 au Par­lement européen à Brux­elles ne manque pas de sel et vend naïve­ment la mèche « Il est espéré que (ces direc­tives) joueront un rôle en com­bat­tant les dis­cours de haines et les expéri­ences néga­tives vécues par les migrants et les minorités résul­tant de l’opinion publique » (as a result of pub­lic opin­ion). Jour­nal­istes, mes frères, gardez vous, Big Oth­er is watch­ing you.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

Pascale Clark

PORTRAIT — Pas­cale Clark est jour­nal­iste sur France Inter où elle se fait par­ti­c­ulière­ment remar­quer pour sa morgue, son mépris et son par­ti pris face aux per­son­nal­ités poli­tiques de droite.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision