L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Remous à L’Incorrect et changement de directeur de la publication

25 juin 2022

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Remous à L’Incorrect et changement de directeur de la publication

Remous à L’Incorrect et changement de directeur de la publication

25 juin 2022

Temps de lecture : < 1 minute

L’Incorrect, que avons déjà présenté en 2018, connaît des soubresauts engendrés par la récente campagne électorale d’Éric Zemmour. Entraînant le remplacement du directeur de la publication Jacques de Guillebon par son second, Arthur de Watrigant.

Reconquête! en question

Le men­su­el pou­vait être con­sid­éré comme proche d’Éric Zem­mour qui avait été une des vedettes, aux côtés de Mar­i­on Maréchal, de la Con­ven­tion de la droite organ­isée par la rédac­tion en sep­tem­bre 2019. L’évènement avait drainé du monde, sus­ci­tant espoirs comme hostilités.

Voir aus­si : Dis­cours de Zem­mour sur LCI pour la Con­ven­tion de la droite : les censeurs lan­cent l’offensive

Si cer­tains arti­cles récents étaient plutôt favor­ables à la can­di­da­ture et à la cam­pagne d’Eric Zem­mour, d’autres étaient net­te­ment à charge avec un ton con­sid­éré par cer­tains comme  ven­imeux. Le lec­torat était pris dans des lec­tures con­tra­dic­toires, signe de pos­si­bles désac­cords sur le cas Zem­mour au sein de la rédaction.

L’actionnaire tranche

Lau­rent Meeschaert, action­naire très majori­taire et véri­ta­ble financeur de la revue, s’était lui-même présen­té aux élec­tions lég­isla­tives (4ème cir­con­scrip­tion de l’Oise) sous les couleurs de Recon­quête! et s’était vu élim­iné au pre­mier tour au même titre que les autres can­di­dats du mouvement.

Jacques de Guille­bon appa­rais­sait comme le plus scep­tique sur la can­di­da­ture et le style Zem­mour, bien que Sarah Knafo ait été très proche de lui avant de devenir la com­pagne du jour­nal­iste devenu can­di­dat. Il devient « con­seiller, chargé du développe­ment », ce que l’on peut dif­fi­cile­ment con­sid­ér­er comme une promotion.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés