Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Réforme de l’éducation en Pologne : les mensonges grossiers des médias français

24 décembre 2017

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | not_global | Réforme de l’éducation en Pologne : les mensonges grossiers des médias français

Réforme de l’éducation en Pologne : les mensonges grossiers des médias français

[Red­if­fu­sion – arti­cle pub­lié ini­tiale­ment le 14/09/2017]

À en croire certains médias français, le gouvernement conservateur au pouvoir en Pologne serait en train de commettre un nouveau méfait : une réforme de l’éducation ! On nous parle de la suppression des collèges avec à nouveau, comme ce fut le cas jusqu’en 1998, un système avec 8 ans d’école primaire suivis de 4 ans de lycée, ce que certains médias français considèrent comme un retour « à l’époque communiste » (RFI), un « retour en arrière » (BFMTV) ou même « un retour au modèle soviétique d’antan » (La Croix). Les raisons de cette suppression des collèges ne sont pas expliquées, et il n’est pas précisé non plus qu’il s’agissait d’une promesse électorale du PiS démocratiquement élu.

Mais c’est sur les nou­veaux pro­grammes sco­laires de l’école pri­maire (les nou­veaux pro­grammes du lycée n’entreront en vigueur que pour la ren­trée 2019 et ils sont encore en dis­cus­sion) que les trois médias cités plus haut vont le plus loin, n’hésitant pas à recourir à des men­songes grossiers, se dis­ant sans doute que leurs lecteurs/auditeurs n’iront pas com­par­er leurs affir­ma­tions avec le con­tenu (en langue polon­aise) de ces pro­grammes mis en ligne à l’intention des enseignants polon­ais sur le site du min­istère de l’Éducation à Varso­vie. Ils ne sont d’ailleurs sans doute pas allés les con­sul­ter au-même, con­traire­ment au cor­re­spon­dant en Pologne de l’Obser­va­toire du jour­nal­isme.

Com­mençons par Lech Wale­sa. Pour RFI et La Croix, il ne sera désor­mais plus men­tion­né en cours d’histoire parce que le PiS le déteste, l’accusant même d’avoir été un col­lab­o­ra­teur du régime com­mu­niste. Or cette infor­ma­tion lancée par cer­tains médias d’opposition polon­ais a été démen­tie par la min­istre de l’Éducation et cor­rigée par ces mêmes médias d’opposition. Wale­sa fera par­tie des per­son­nages impor­tants du syn­di­cat Sol­i­dar­ité étudiés, même si son nom n’est pas plus spé­ci­fique­ment men­tion­né dans les pro­grammes qu’il ne l’était avant. Notons au pas­sage que la col­lab­o­ra­tion de Wale­sa avec la police poli­tique au début des années 70 est désor­mais prou­vée, mais cela n’est pas pré­cisé pour les lecteurs/auditeurs français.

En cours de polon­ais, « au lieu de lire Har­ry Pot­ter, les ado­les­cents devront lire l’intégralité de Mes­sire Thadée, célèbre poème polon­ais d’Adam Mick­iewicz. Ce sont 12 grands chapitres écrits en vers », nous dit encore le cor­re­spon­dant de RFI. Faux, encore une fois, puisque les nou­veaux pro­grammes de polon­ais pour l’école pri­maire pré­cisent bien dans la liste des lec­tures oblig­a­toires, pour ce poème, « frag­ments », en pré­cisant cer­tains frag­ments oblig­a­toires, les autres étant lais­sés à l’appréciation des enseignants.

Pour ce qui est de la biolo­gie, le jour­nal La Croix prévient : « Ter­miné Dar­win et la théorie de l’évolution. Les thès­es de l’apparition de l’homme n’apparaîtront plus en biolo­gie, mais en cours de reli­gion. » Plus pru­dent, le cor­re­spon­dant de RFI racon­te : «  Il se dit égale­ment qu’en biolo­gie, la théorie de l’évolution serait sup­primée des pro­grammes au prof­it de cours de reli­gion… » Men­songe grossier. Les cours de catéchisme exis­tent déjà dans les écoles publiques polon­ais­es (sans être oblig­a­toires), et les nou­veaux pro­grammes de biolo­gie (oblig­a­toires) lais­sent une large place à la théorie de l’évolution.

Le reproche qui a été for­mulé par cer­tains à la fin de l’année dernière, quand les nou­veaux pro­grammes ont été con­nus (n’en déplaise à La Croix qui pré­tend qu’il s’agit d’une « réforme entamée il y a seule­ment huit mois » et qui a « pris au dépourvu » les chefs d’établissement), est qu’elle est un des grands points du pro­gramme de biolo­gie, au même titre par exem­ple que l’or­gan­isme de l’homme ou la géné­tique, mais qu’elle n’est plus présen­tée comme devant ori­en­ter tous les sujets de biolo­gie. En ce qui con­cerne l’étude de l’apparition de l’homme qui inquiète La Croix, on trou­ve par­mi les approches indiquées dans les nou­veaux pro­grammes, à pro­pos de l’évo­lu­tion de la vie sur Terre : « simil­i­tudes et dif­férences entre l’homme et les grands singes en tant que résul­tats des proces­sus évo­lu­tifs ».

Curieuse­ment, alors qu’il n’y aura pas moins de class­es, BFMTV par­le de 9000 postes d’enseignants sup­primés à l’occasion de cette réforme. Le min­istère de l’Éducation polon­ais par­le au con­traire de créa­tions de postes. C’est donc la parole de BFMTV (qui ne pré­cise pas la source de son infor­ma­tion) con­tre celle de la min­istre qui détaille au con­traire d’où vien­nent ces créa­tions de postes (une heure sup­plé­men­taire au pro­gramme et sup­pres­sion des class­es jointes qui exis­taient dans cer­tains col­lèges avec peu d’élèves). Un par­ti-pris anti-polon­ais des médias français ?

Crédit pho­to : (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.