Accueil | Actualités | Médias | Reese Schonfeld (CNN) appelle à ne pas diaboliser Poutine
Pub­lié le 23 avril 2015 | Éti­quettes : ,

Reese Schonfeld (CNN) appelle à ne pas diaboliser Poutine

Reese Schonfeld, journaliste et cofondateur de CNN, a estimé dans le Huffington Post que l'Occident tendait trop souvent à présenter Vladimir Poutine comme « l'incarnation du mal ».

Pour ce dernier, M. Poutine ne fait que défendre les intérêts de son peuple. Selon lui, « la Russie aurait pu, par exemple, user de son droit de veto au Conseil de sécurité des Nations unies et empêcher l'instauration des sanctions contre l'Iran. À l'époque, Téhéran a violemment critiqué Moscou pour son adhésion au régime des sanctions. Quoi qu'il en soit, la Russie avait soutenu les États-Unis malgré ses relations d'amitié avec l'Iran, car elle se guidait sur les intérêts de ses propres citoyens ».

Et M. Schonfeld de considérer que « l'Occident s'applique de nouveau à diviser la Russie et ses voisins. Et Poutine agit comme tout autre dirigeant agirait à sa place pour protéger son pays et sécuriser ses frontières ».

Ainsi le journaliste américain appelle-t-il à ne pas diaboliser le président russe de manière primaire mais plutôt à comprendre ses positions. Pas sûr que ce conseil trouve un écho formidable dans la profession...

Crédit photo : Thierry Erhmann via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.