Accueil | Actualité de l'Ojim | Rectificatif de notre post du 6 novembre
Pub­lié le 12 novembre 2012 | Éti­quettes : ,

Rectificatif de notre post du 6 novembre

Dans notre post du 6 novembre « Identitaires, déontologie et accueil des journalistes » nous avons attribué à l’AFP des propos que l’agence n’a jamais tenus.

Au troisième paragraphe nous indiquions « Une première dépêche AFP (reprise par France Télévisions) indique que Christian Vanneste – ex-député UMP – s’est décommandé » alors qu’il est bien là et nous poursuivons « … aucun rectificatif ne viendra ni du représentant de l’AFP Andrea Bambino ni de France Télévisions ».

Et pour cause … l’AFP n’a jamais écrit cela. En effet l’Ojim s’est basé sur le communiqué de France Télévisions (voir notre post du 3 novembre sur le site) qui indiquait comme référence AFP alors qu’il s’agissait d’une interprétation déformée de l’agence et non du contenu exact de la dépêche. Madame Sylvie Maligorne, chef du service politique de l’agence nous a courtoisement demandé de rectifier, ce que nous faisons ici. Nous n’avons vu aucun rectificatif de France Télévisions.

Le reste de notre post est sans modifications excepté bien entendu la mention de la non venue de Monsieur Vannneste et une absence de rectificatif qui n’avait pas lieu d’être.

Source : dépêche AFP du 3 novembre 2012

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This