Accueil | Actualités | Médias | Radio France attaque Dieudonné en justice
Pub­lié le 31 décembre 2013 | Éti­quettes : ,

Radio France attaque Dieudonné en justice

Radio France a saisi la justice suite aux propos tenus par l’humoriste Dieudonné à l’encontre du journaliste Patrick Cohen.

Dans un « Complément d’Enquête » diffusé le 19 décembre sur France 2, on entend Dieudonné s’en prendre à Patrick Cohen, auteur de la fameuse « liste noire » dont il faisait partie, lors de son spectacle « Le Mur ». « Tu vois, lui, si le vent tourne, je ne suis pas sûr qu'il ait le temps de faire sa valise », déclare Dieudonné avant d’ajouter : « Moi, tu vois, quand je l'entends parler, Patrick Cohen, j'me dis, tu vois, les chambres à gaz… Dommage. »

Devant ces propos, filmés en caméra cachée durant le spectacle, Radio France a décidé de saisir la justice. Dès le 20 décembre, Me Richard Malka, conseil de Radio France dans cette affaire, a signalé au procureur de Paris l'existence de ces propos « désormais habituel(s) de la part de monsieur M'Bala M'Bala, mais qui n'en demeurent pas moins vertigineusement ignobles ». Pour lui, « il est invraisemblable qu'en 2013, de tels propos soient tenus ».

« En désignant ainsi Patrick Cohen à la vindicte du public, en le stigmatisant à raison de sa religion réelle ou supposée et en regrettant la disparition des chambres à gaz, M. M'Bala M'Bala se rend coupable de l'infraction d'incitation et de provocation à la haine », ajoute-t-il. Rappelons que Dieudonné doit toujours 36 000 euros pour ses six condamnations précédentes…

Crédit photo : Copyleft via Wikimedia (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This