Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand L’Express veut « démolir » le Front National

29 avril 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Quand L’Express veut « démolir » le Front National

Quand L’Express veut « démolir » le Front National

29 avril 2016

Temps de lecture : 2 minutes

L’objectivité de la presse écrite subventionnée en acte… À partir du livre de Maël de Calan, l’hebdomadaire L’Express a consacré sa dernière une à un objectif clair : « démolir » le FN.

Dans « La Vérité sur le pro­gramme du Front Nation­al », Maël de Calan, élu bre­ton jup­péiste, avance que celui-ci est plein de con­tra­dic­tions et absol­u­ment pas crédi­ble. Il n’en fal­lait pas plus pour que Christophe Bar­bi­er, écharpe rouge en guise d’ori­flamme, ne s’en­gouf­fre dans la brèche. Pour son jour­nal, le pro­gramme fron­tiste « con­duirait la France au chaos ». Comme si on n’y était pas déjà.

Ain­si l’heb­do­madaire se pro­pose-t-il de le « démolir », « pièce par pièce, rouage après rouage ». Dans un édi­to vidéo, Bar­bi­er estime que ce pro­gramme n’est « en rien financé ni finançable », con­traire­ment, sans doute, aux pro­grammes des autres par­tis (l’aug­men­ta­tion annuelle de la dette et des dépens­es publiques pour­ront en témoign­er…). Le directeur de la rédac­tion de L’Ex­press y voit donc de « l’a­ma­teurisme et de l’aventurisme ».

D’ailleurs, ces autres par­tis, Christophe Bar­bi­er n’hésite pas à les qual­i­fi­er de par­tis « de la rai­son, du sérieux » (sic). Oubliant son statut de jour­nal­iste, il les appelle même à « mon­ter des pro­grammes courageux » pour com­bat­tre le FN et mon­tr­er qu’il n’est « qu’un tigre de papier »… 

Enfin, par­lant aux noms des Français, Bar­bi­er estime que « les suc­cès du Front Nation­al ne sont pas dus à un vote d’ad­hé­sion ». « Les Français ne sont pas dupes, ils ne veu­lent pas de ce pro­gramme », explique celui qui a la sci­ence infuse et con­naît les vrais raisons qui poussent les électeurs à faire du FN le pre­mier par­ti de France. Pour lui, défini­tive­ment, « cela demeure un vote de protestation ».

Une chose est sûre, cette année, la sub­ven­tion sera bien méritée. Et heureuse­ment : en 2015, les ventes de L’Ex­press ont chuté de 16,6 %. Les don­neurs de leçon ne font plus recette…

Voir notre portrait de Christophe Barbier

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés