Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PSG-OM : Quand L’Équipe joue un double jeu

2 mars 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | PSG-OM : Quand L’Équipe joue un double jeu

PSG-OM : Quand L’Équipe joue un double jeu

Comment vendre son journal à deux types de lectorat différents pour un contenu identique ? Le journal L’Équipe a trouvé la solution.

Après la vic­toire du Paris Saint-Ger­main sur l’Olympique de Mar­seille ce dimanche, L’Équipe titrait, pour ses jour­naux mis en vente dans la cap­i­tale : « Paris met l’OM à genoux ». Pour ceux ven­dus à Mar­seille, la Une est légère­ment plus douce : « Mar­seille méri­tait mieux ». Si le con­tenu du jour­nal est iden­tique, c’est bel et bien deux Unes dif­férentes qui se sont retrou­vées à Paris et à Mar­seille le lende­main de la ren­con­tre. On recense même une ver­sion lyon­naise, met­tant en avant un tout autre sujet : la vic­toire de l’Olympique Lyonnais.

Pour Fab­rice Jouhaud, le directeur des rédac­tions du quo­ti­di­en sportif, il n’y a aucun prob­lème, ce procédé étant même util­isé couram­ment, « dès que l’ac­tu­al­ité sportive s’y prête » explique-t-il à Arrêt sur Images. Mais Daniel Schnei­der­mann ne l’entend pas de cette oreille : « Ces deux manchettes n’ont pas pour fonc­tion d’in­former, mais de plaire, de con­sol­er, d’of­frir au lecteur exacte­ment la caresse qu’il attend. Imag­ine-t-on, après une même manif, une même grève, le même jour­nal titr­er, selon les kiosques et les quartiers, sur son suc­cès ou son échec ? Le même jour­nal soutenir ou canon­ner la même réforme gou­verne­men­tale, en fonc­tion des points de vente ? »

L’objectif est donc clair pour L’Équipe : ven­dre plus à tout prix… et en dépit de toute déontologie.

Crédit pho­to : DR

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.

Marine Turchi

PORTRAIT — Née en 1984, Marine Turchi s’est illus­trée par des débuts promet­teurs dans le jour­nal­isme, avec plusieurs récom­pens­es à la clé. Suite à cette brève ascen­sion, elle a rejoint Médi­a­part, le site fondé par Edwy Plenel en 2008, lors de son lancement.