Accueil | Actualités | Médias | Prise d’otage en direct : le RAID dément la version de BFMTV
Pub­lié le 13 février 2015 | Éti­quettes :

Prise d’otage en direct : le RAID dément la version de BFMTV

Lors de la prise d'otage de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes début janvier, les médias d'information en continu avaient été vivement critiqués pour leur couverture des événements.

Sous le feu des critiques, BFMTV s'est vue reprochée d'avoir évoqué la présence d'une femme cachée dans la chambre froide du magasin, alors que la prise d'otage était en cours. C'est Dominique Rizet, journaliste « police » et « justice » de la chaîne, qui avait fait cette annonce à l'antenne.

Suite aux critiques, Hervé Béroud, directeur de la rédaction, s'était justifié de la sorte : « On a estimé, symboliquement et émotionnellement qu'il n'était pas utile de redonner cette information. » De son côté, Dominique Rizet s'était agacé des attaques qu'il avait subi et avait confié à @rrêt sur images : « Le jour où je vais expliquer ce qui s'est passé, tout le monde va se sentir complètement con. »

Selon M. Béroud, le journaliste aurait en effet été contacté par une personne du RAID qui « lui avait dit que ces personnes-là n'étaient plus en danger car les forces d'intervention avaient pris position près de la chambre froide ». Manque de chance, le RAID lui-même vient de démentir cette information.

« Nous mettons en cause totalement cette version des faits. Et la meilleure chose, s'il veut prouver que sa version est vraie, serait que le journaliste donne sa source et qu'une enquête de l'inspection générale de la police nationale soit diligentée », a fait savoir le groupement d'intervention auprès du Monde.

Crédit photo : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This