Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Pour Twitter l’expression « étranger illégal » est un « discours de haine »

19 septembre 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Pour Twitter l’expression « étranger illégal » est un « discours de haine »

Pour Twitter l’expression « étranger illégal » est un « discours de haine »

L’Observatoire est revenu à plusieurs reprises sur les nouvelles censures sur les réseaux sociaux, en particulier sur Twitter. Le réseau social américain censure maintenant l’expression étranger illégal.

Sémantique mon beau souci

Étranger illé­gal (ille­gal alien) est l’expression employée aux États-Unis par le gou­verne­ment fédéral, la Cour Suprême et les juristes pour décrire des immi­grants qui ren­trent clan­des­tine­ment et illé­gale­ment dans le pays. Il est pos­si­ble sur Twit­ter de « pouss­er » ses tweets via la pub­lic­ité payante, c’est le mod­èle économique du réseau. Mais ce dernier peut refuser cette pub­lic­ité si celle-ci est « non con­forme à ses règles internes ».

C’est ce qui est arrivé aux États-Unis au Cen­ter for Immi­gra­tion Stud­ies (CIS), un site inter­net dédié à l’étude de l’immigration et de ses con­séquences. Ce dernier a sig­nalé le 11 sep­tem­bre 2018 que Twit­ter reje­tait ses pub­lic­ités car ses mod­éra­teurs con­sid­éraient que les ter­mes employés rel­e­vaient du « dis­cours de haine »

Ne plus informer mais rééduquer

Le com­men­taire de Twit­ter (traduit libre­ment depuis le site de CIS) : « Nous avons revus vos tweets et nous vous con­fir­mons qu’ils ne sont pas éli­gi­bles pour être inclus dans Twit­ter ads en ce moment, sur la base de notre poli­tique con­cer­nant les con­tenus haineux (Hate­ful Con­tent Pol­i­cy) ».

Le réseau social ajoute : « Un con­tenu non con­forme peut inclure – mais n’est pas lim­ité à cela – des élé­ments com­por­tant un dis­cours de haine ou un plaidoy­er con­tre un groupe pro­tégé ».

Les tweets incrim­inés com­por­taient les men­tions « étranger illé­gal » ou « étranger crim­inel », rela­tant cer­tains faits divers où sont incrim­inés des clan­des­tins. Un des tweets repre­nait sim­ple­ment des sta­tis­tiques émanant de l’administration améri­caine des douanes et de l’immigration. La poli­tique de Twit­ter a le mérite de la clarté : comme nom­bre de médias main­stream, les réseaux soci­aux ne veu­lent plus faire référence au réel mais réé­du­quer le pub­lic

Pour nos lecteurs anglo­phones, la source améri­caine.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

Pascale Clark

PORTRAIT — Pas­cale Clark est jour­nal­iste sur France Inter où elle se fait par­ti­c­ulière­ment remar­quer pour sa morgue, son mépris et son par­ti pris face aux per­son­nal­ités poli­tiques de droite.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision