Accueil | Actualités | Médias | Pour Étienne Mougeotte, l’argent n’a pas d’odeur
Pub­lié le 3 novembre 2016 | Éti­quettes : , , ,

Pour Étienne Mougeotte, l’argent n’a pas d’odeur

L’Ojim n’a évoqué que marginalement les sordides aspects de ce qui est devenu « l’affaire Morandini ». Scènes de ménage entre anciens amants, soupçons d’abus de faiblesse sur des mineurs, jalousies de petit écran ou de petit micro sur fond de réorganisation des antennes du groupe Bolloré. Il est plus instructif de constater que les princes des journaux conservateurs, tel Étienne Mougeotte, président du groupe Valmonde (éditeur de Valeurs actuelles) n’hésitaient pas à investir à la bonne époque dans le créneau du porno homo pour autant que ce marché puisse espérer rapporter quelques sous…

C’est une histoire racontée avec drôlerie par notre confrère de Lyon Capitale Didier Maïsto et révélée initialement par Le Point dans son édition en ligne. Souvenez-vous des années 2000, c’était l’effervescence de la presse gay, réduite depuis à un régime de maigre brouet (voir notre article ici). L’époque de Pink TV de Pascal Houzelot, transformé en Numéro23 et presque vendu à prix d’or avant que le CSA n’y mette son nez. Pascal Houzelot, grand ami d’Étienne Mougeotte alors à TF1. Houzelot, militant homosexualiste, lobbyiste efficace et sans scrupules, surnommé « le mainate sur l’épaule de Mougeotte » (L’Express du 27/07/2015).

Faisons maintenant connaissance de Génération gay. Une page de publicité : « Génération gay recrute ! Tu es jeune, un peu exhib et t’as envie de te faire un peu d’argent ? Passe le casting ! ». Vous pourrez en dehors de gagner quelques sous peut-être ainsi participer au Gay Loft qui offre à ses clients (pour 69 francs, tout en finesse) « pour la première fois en France la possibilité d’assister à la vie sexuelle de 7 jeunes gays qui ont choisi de vivre sous le même toit ». Le client pourra aussi choisir des photos : « Vous aimez les mecs bruns ou blonds ? Poilus ou plutôt imberbes ? » Tout ceci prête plutôt à sourire, mais un coup d’œil au registre des actionnaires entraîne soudain le rire.

À côté de Gérard Louvin, créateur de la Star Academy, on trouve Jean-Pierre Foucault et… Étienne Mougeotte alors grand manitou de TF1 et aujourd’hui président du groupe Valmonde (propriété du PDG des chantiers de Cherbourg), chantre de la France éternelle, des familles unies hétérosexuelles et sans doute des vertes prairies d’antan. Hélas, les forces obscures du marché ne seront pas favorables et la main invisible ne viendra pas au secours de Génération gay qui fera un flop. La société sera dissoute en 2005. On ne peut pas gagner sur tous les tableaux ni à tous les coups…

Crédit photo : nicogenin via Flickr (cc)

Voir aussi

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This