Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Olivier Truchot

17 janvier 2019

Temps de lecture : 5 minutes
Accueil | Portraits | Olivier Truchot

Olivier Truchot

La Grande Gueule

Olivier Truchot est un journaliste de radio et de télévision né le 16 juin 1968 à Paris.

Formation universitaire

Il est diplômé de l’In­sti­tut pra­tique de jour­nal­isme (IPJ). Pro­mo­tion 1992.

Parcours professionnel

Olivi­er Tru­chot a com­mencé sa car­rière en présen­tant le jour­nal sur la FM puis en tant que rédac­teur en chef d’Au­toroute FM.

En 2002, il devient ani­ma­teur à RMC. Il ani­me, avec Alain Marschall, des émis­sions de débat : « Con­tro­ver­s­es » (2002–2003), « On nous la fait pas » (2003–2004) et depuis 2004, « Les Grandes Gueules ».

En sep­tem­bre 2008, avec Alain Marschall et par­al­lèle­ment à son émis­sion sur RMC, il reprend la case 19h-20h sur la chaîne d’information en con­tin­ue BFMTV avec une émis­sion inter­ac­tive, « 19h Marschall-Tru­chot », pro­posant aux téléspec­ta­teurs de com­menter l’ac­tu­al­ité.

À par­tir de jan­vi­er 2010, Olivi­er Tru­chot présente, tou­jours avec Alain Marschall, « BFM Sto­ry » de 17h à 18h.

À la ren­trée 2011, il présente tou­jours le mag­a­zine « BFM Sto­ry », mais seul désor­mais.

Il joue son pro­pre rôle dans la série télévisée Mar­seille en 2016.

Parcours militant

Non ren­seigné.

Publications

Non ren­seigné.

Collaborations

En mai 2009, Olivi­er Tru­chot ani­me l’émission « Les grandes Gueules » depuis le siège de l’UMP.

En mars 2010, il présente l’émission « Les Grandes Gueules » en direct du stand salers (race de vach­es du Can­tal) au Salon inter­na­tion­al de l’agriculture de Paris. Un stand qui a été pro­posé par Can­tal expan­sion et la Mis­sion agroal­i­men­taire Can­tal (« qui mobilisent leurs forces pour met­tre en avant notre ter­ri­toire, nos pro­duits et nos entre­pris­es ! »).

En mars 2011, à bord du « Train pour l’emploi et l’é­gal­ité des chances » l’émission « Les Grandes Gueules », avec Alain Mar­shall, Olivi­er Tru­chot et leurs invités, fait étape dans 5 villes de France.

Le Train pour l’Emploi et l’Égalité des Chances répond « à une grande ambi­tion partagée par les par­ties prenantes », dont l’objectif est de « ren­con­tr­er ceux qui cherchent des infor­ma­tions et des solu­tions con­crètes pour se for­mer, s’orienter, se recon­ver­tir, (re)trouver un emploi ou un con­trat en alter­nance. Le Train est acces­si­ble à cha­cun, quel que soit son par­cours, son orig­ine, son âge ou sa sit­u­a­tion per­son­nelle. L’égalité des chances, c’est une démarche “pos­i­tive” et non dis­crim­i­nante. » — Le train pour l’emploi et l’égalité des chances, Dossier de presse

Ce qu’il gagne

Le 13 juil­let 2011, il déclare gag­n­er 13 000 euros par mois. Le rap­port annuel 2009 de Nex­tRa­dioTV, annexe des « opéra­tions d’attributions d’actions gra­tu­ites réal­isées au cours de l’exercice clos le 31 décem­bre 2009 », indique qu’Olivier Tru­chot a béné­fi­cié de 2 142 « actions acquis­es ».

Il l’a dit

«Les Grandes Gueules” ont l’en­vie de provo­quer encore plus de débats, d’ou­vrir l’an­tenne à tous les points de vue et de con­fron­ter les idées en toute indépen­dance ». RMC, « Les grandes Gueules » — 21 mars 2011.

« Gilbert (Col­lard), on nous reproche main­tenant de t’accueillir aux GG ». RMC, « Les grandes Gueules » — 16 novem­bre 2011.

« L’armée française est sans doute l’armée qui accueille le plus de Français de toutes les couleurs ». RMC, « Les grandes Gueules » — 20 mars 2012.

« En 2005, sur le ref­er­en­dum sur l’Europe, la presse expli­quait à l’unanimité que le «oui» allait pass­er. De notre côté, nos audi­teurs dis­aient le con­traire. Et c’est finale­ment ce qui s’est pro­duit », Le Figaro, 25/09/2018.

« On a tou­jours refusé d’entendre les spé­cial­istes de la chronique qui sont un jour sur LCI, le lende­main sur RTL… Yann Moix, par exem­ple, ne pour­rait pas faire par­tie de notre équipe », ibid.

« L’émission déplaît surtout à ceux qui pensent con­naître l’avis des Français mais qui le con­nais­sent pas tou­jours », ibid.

« Le CSA a changé de rôle. Au départ, c’est une autorité admin­is­tra­tive qui véri­fi­ait si les chaînes répondaient bien à un cahi­er des charges. Aujourd’hui, il est devenu un comité de la bien-pen­sance. On demande au CSA de juger ce qu’il faut dire et ne pas dire. Le pire, ce sont les sig­nale­ments. Il y a des anonymes qui se font un malin plaisir de sig­naler des com­porte­ments. C’est quand même très bizarre », ibid.

« Il n’a tué per­son­ne et on peut écouter ce qu’il a à dire. Ses livres car­ton­nent en librairie avant toute polémique. Il pose des ques­tions qui font débat », au sujet d’Éric Zem­mour, ibid.

« Que Libé n’ait pas envie d’inviter Zem­mour, je com­prends mais appel­er les autres à faire de même… On est dans quel pays? C’est dans les régimes total­i­taires qu’on fait des listes noires », ibid.

« Non, les jour­nal­istes ne cachent pas cer­taines infor­ma­tions pour leurs intérêts per­son­nels ou ceux du gou­verne­ment, et, non, ils ne gag­nent pas des mil­lions. La plu­part des jour­nal­istes vivent dans la pré­car­ité et pour­raient être des gilets jaunes ! », Paris-Match, 17/12/2018.

« Les Gilets jaunes. Pen­dant de longues semaines, par leur présence régulière sur les plateaux télé, ils ont bous­culé la parole médi­a­tique. Des Gilets jaunes qui ont beau­coup cri­tiqué cette télévi­sion “trop parisi­enne” mais qui ont su aus­si l’u­tilis­er pour faire con­naitre et vivre leur mou­ve­ment », Ozap/Puremédias, 22/12/2018.

« Quelques abrutis en jaune menaçant de lynch­er notre copain de BFMTV à Toulouse, Jean-Wil­fried Forquès », à la ques­tion le déra­page média de l’année, ibid.

Sa nébuleuse

Le Groupe Nex­tRa­dioTV, qui désigne Nex­tRa­dioTV et ses fil­iales ou sous-fil­iales : BFM, BFMTV, RMC, etc…

Alain Weill (mem­bre du club Le Siè­cle) qui a créé et pré­side actuelle­ment le Groupe Nex­tRa­dioTV.

Les inter­venants des « Grandes Gueules » : Xavier Can­tat, pho­tographe et adjoint Europe Écolo­gie Les Verts au maire de Vil­leneuve-Saint-Georges, chargé de la Cul­ture et de la Jeunesse ; Gilbert Col­lard, avo­cat, prési­dent du comité de sou­tien à la can­di­da­ture de Marine Le Pen à l’élec­tion prési­den­tielle de 2012, élu député de la deux­ième cir­con­scrip­tion du Gard aux élec­tions lég­isla­tives de 2012 ; Bernard Debré, pro­fesseur de médecine et député UMP de la quinz­ième cir­con­scrip­tion de Paris ; Didi­er Giraud, agricul­teur en Saône-et-Loire ; Gilles-William Gold­nadel, avo­cat et prési­dent d’Av­o­cats sans fron­tières ; Patrice Gour­ri­er, prêtre de la com­mu­nauté locale de l’église Saint-Por­chaire de Poitiers (86) ; Syl­vain Grand­serre, maître d’é­cole en Nor­mandie, rédac­teur au Jour­nal des Pro­fes­sion­nels de l’En­fance ; Éti­enne Liebig, édu­ca­teur en Seine-Saint-Denis, musi­cien com­pos­i­teur et écrivain ; Jacques Mail­lot, fon­da­teur de Nou­velles Fron­tières ; Sophie de Men­thon, prési­dente de sociétés et notam­ment du mou­ve­ment des Entre­pris­es de taille humaine, indépen­dantes et de crois­sance (Eth­ic) ; Claire O’Petit, com­merçante et élue MoDem de Saint-Denis ; Pas­cal Per­ri, pro­fesseur d’é­conomie ; Guil­laume Roquette, jour­nal­iste, directeur de la rédac­tion de Valeurs Actuelles ; Marie-Anne Soubré, avo­cate à Cer­gy-Pon­toise ; Franck Tan­guy, fis­cal­iste et ancien prési­dent de l’As­so­ci­a­tion des par­ents gays et les­bi­ens ; Philippe Vénère, ancien com­mis­saire divi­sion­naire de police ; Agnès Verdier-Molin­ié, jour­nal­iste et direc­trice de l’In­sti­tut français pour la recherche sur les admin­is­tra­tions et les poli­tiques publiques (IFRAP) ; Karim Zéribi, prési­dent du Con­seil d’Ad­min­is­tra­tion de la Régie des trans­ports de Mar­seille.

Ils ont dit

Olivi­er Tru­chot « a trou­vé que mon com­porte­ment était ten­dan­cieux et que j’étais proche des mou­ve­ments islamistes ». Mourad Gha­zli, ancien chroniqueur des « Grandes Gueules », Oum­ma-TV, 6 octo­bre 2008.

Pho­to : Olivi­er Tru­chot — auteurs : Dcoetzee/Bryce51. Source — Légende : Alain Marschall et Olivi­er Tru­chot, ani­ma­teurs de l’émis­sion de radio Les Grandes Gueules sur RMC, à Toulouse lors du « Tour de Gaule » des Grandes Gueules en jan­vi­er 2007.

Voir aussi

Related Posts

None found

L'Ojim fait sa rentrée

Bonjour à tous, après quelques semaines de vacances au cours desquelles nous avons sélectionné les meilleurs articles du premier semestre, nous reprenons le cours normal de nos parutions. Bonne rentrée pour certains d'entre vous, bonne fin de vacances pour les autres et bonne lecture pour tous.