Accueil | Actualités | Médias | Portrait : Sarah Constantin [rediffusion]
Pub­lié le 26 août 2015 | Éti­quettes : , ,

Portrait : Sarah Constantin [rediffusion]

Sarah Constantin :
une militante aux seins nus

Peu de monde connaissait Sarah Constantin avant son exhibition seins nus lors du happening des Femen le 1er mai 2015, à l’occasion du défilé du Front National. Elle a pourtant un solide passé militant, ce qui ne l’empêche pas d’être employée par France 4 (France Télévisions) pour réaliser - entre autres - des « reportages » à charge sur ses adversaires politiques.

Sarah Constantin est née en 1985 aux Lilas (Seine-Saint-Denis). Elle est journaliste, reporter, dessinatrice et chanteuse (amateur). Elle est également porte-parole du groupe activiste féministe « Femen » en France.

Sarah Constantin multiplie donc les casquettes, mais aussi les médias, presse ou vidéo, pour lesquels elle travaille. Elle est notamment reporter pour l’émission « L’Autre JT » sur France 4, écrit pour Grazia et collabore à Charlie Hebdo. Elle est aussi passée par Trax, VSD, Technikart, Amusement, Double, Glamour.fr, Vogue.fr, GQ, et la radio Le Mouv'.

Formation

Non renseigné.

Parcours professionnel

2007

Le nom de Sarah Constantin apparaît pour la première fois dans le numéro Hors Série « Trax » de Technikart. Elle écrit alors principalement sur la musique.

2009

Sarah Constantin écrit pour le magazine de mode féminin Vogue. Elle se concentre toujours sur la musique mais aussi sur la mode et l’art.

2011

La féministe laisse sa plume s’égarer dans le magazine mensuel GQ, consacré à la mode masculine, au style et à la culture. Cette même année, Sarah Constantin débarque sur la radio Le Mouv’. Une radio destinée au jeune public.

2012

Sarah Constantin rédige un article pour le magazine Grazia intitulé « Des bars dédiés à la masturbation ? ». Elle participe à une soirée du journal Obsession, le cahier « tendances » de L’Obs, soirée à laquelle participe notamment le couturier Karl Lagerfeld.

2013

Kinkiness, Musée de l'érotisme

Kinkiness, expo de Luz et Sarah Constantin au Musée de l'érotisme

Sarah Constantin s’associe avec l’ex-dessinateur de Charlie Hebdo, Luz. Ensemble, ils montent une exposition de dessins pornographiques réalisés sur des Bibles écrites en latin. Cette exposition portera le nom de « Kinkiness » (« pratiques sexuelles déviantes » en anglais) et se déroulera au Musée de l’érotisme à Paris. À travers cette exposition les deux amis veulent casser « les barrières entre artiste et modèle, érotisme et pornographie, fantasme et quotidienneté, modernité et classicisme ». À cette occasion une cinquantaine de croquis inspirés du corps de Sarah Constantin seront réalisés par Luz et exposés. Luz confiera que lorsque Sarah Constantin ne pouvait poser devant lui, elle lui envoyait des « sextos » avec photos érotiques pour l’aider. Les Bibles utilisées pour l’exposition sont des Bibles de travail pour séminaristes, avec de larges marges sur les côtés pour permettent d’y laisser des notes, ou dans le cas présent des dessins de Sarah Constantin nue. L’exposition durera plusieurs mois, du 21 novembre 2013 au 4 mai 2014. Cette même année, toujours en compagnie de Luz, Sarah Constantin lancera dans l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo la bande dessinée intitulée « Stouf Le Skin ». Sarah Constantin élabore alors les scénarios que Luz met par la suite en image. Luz décrit ainsi cette petite bande dessinée : « Je voudrais ajouter qu’à l’aune de cette nouvelle période électoralement et démocratiquement sombre j’ai entamé avec la journaliste Sarach Constantin au scénario, une nouvelle série consacrée à nos "amis" les fascistes. Plutôt que de faire de Marine Le Pen le personnage central, nous nous sommes concentrés sur cette périphérie nationaliste que l’extrême droite officielle essaie tant bien que mal de masquer, mais qui reste une de ses bases militantes. Toutes les semaines, nous contons les aventures de Stouf le Skin dans Charlie Hebdo… L’idée est venue suite à l’assassinat de Clément Méric en juin 2013. Histoire de ne pas oublier que le giron du Front National, il y a toujours le rassemblement des bêtes immondes… »

Lire la suite : ojim.fr/portraits/sarah-constantin/

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This