Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
France Médias Monde : Saragosse candidate à sa succession

12 janvier 2023

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | France Médias Monde : Saragosse candidate à sa succession

France Médias Monde : Saragosse candidate à sa succession

12 janvier 2023

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €, un don de 100 € revient à 34 €.

France Médias Monde, bien que ses dirigeants et collaborateurs s’en défendent, c’est un peu la voix de la France à l’étranger avec France 24 et ses quatre langues de diffusion à la télévision, Radio France International (RFI) à la radio avec ses bulletins en quinze langues plus le français et MonteCarlo Doualiya, station de radio en langue arabe, rattachée à France Médias Monde en 2012.

Quatre candidats plus une candidate

Out­re Marie-Chris­tine Saragosse, can­di­date défen­dant son poste, qua­tre can­di­dats s’affrontent :

  • Un ancien de la rédac­tion de France 24, Syl­vain Attal, écarté en 2017 par la tit­u­laire actuelle.
  • Un ancien cadre de l’Agence Française de Développe­ment (AFD), David Hivet.
  • Un adjoint à la fran­coph­o­nie à la mairie de Paris, Arnaud Gatcha.
  • Un entre­pre­neur proche de LREM, Pierre Eti­enne Pommier.

Un malaise éthique et diplomatique

Des motions de défi­ance ont été émis­es con­tre les direc­tions de France 24 et de RFI en 2021 et 2022, suiv­ies par­fois de grèves. En cause, le refus de cer­tains d’être la « voix diplo­ma­tique de la France », ce qu’ils sont pour­tant en réal­ité au moins en par­tie, financés par l’argent pub­lic pour émet­tre vers l’étranger. Des con­flits ont éclaté autour des cartes du Sahara occi­den­tal inté­gré au Maroc et dis­puté par des sahraouis soutenus par l’Algérie. Mais aus­si autour du Burk­i­na-Faso avec le risque d’une sup­pres­sion d’antenne locale­ment en cas d’article trop hos­tile à la junte au pouvoir.

De bons chiffres pour Saragosse

La sor­tante qui gère quelques 1800 per­son­nes plus quelques cen­taines de cor­re­spon­dants à l’étranger (sou­vent payés par des prestataires) pour­ra s’appuyer sur de bons chiffres d’audience qui ont dou­blé en dix ans et une aug­men­ta­tion des vidéos et des pod­casts bien que cer­tains lui reprochent une cer­taine timid­ité sur le numérique. Ver­dict le 23 jan­vi­er 2023 au plus tard.

Voir aus­si : Les sub­ven­tions d’InfoMigrants sauvent la mise de France Médias Monde

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés