Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Sarah Constantin

14 octobre 2018

Temps de lecture : 6 minutes
Accueil | Portraits | Sarah Constantin

Sarah Constantin

Une militante aux seins nus

Peu de monde connaissait Sarah Constantin avant son exhibition seins nus lors du happening des Femen le 1er mai 2015, à l’occasion du défilé du Front National. Elle a pourtant un solide passé militant, ce qui ne l’empêche pas d’être employée par France 4 (France Télévisions) pour réaliser — entre autres — des « reportages » à charge sur ses adversaires politiques.

Sarah Con­stan­tin est née en 1985 aux Lilas (Seine-Saint-Denis). Elle est jour­nal­iste, reporter, dessi­na­trice et chanteuse (ama­teur). Elle est égale­ment porte-parole du groupe activiste fémin­iste « Femen » en France.

Sarah Con­stan­tin mul­ti­plie donc les cas­quettes, mais aus­si les médias, presse ou vidéo, pour lesquels elle tra­vaille. Elle est notam­ment reporter pour l’émission « L’Autre JT » sur France 4, écrit pour Grazia et col­la­bore à Char­lie Heb­do. Elle est aus­si passée par Trax, VSD, Tech­nikart, Amuse­ment, Dou­ble, Glamour.fr, Vogue.fr, GQ, et la radio Le Mouv’.

Formation

Non ren­seigné.

Parcours professionnel

2007

Le nom de Sarah Con­stan­tin appa­raît pour la pre­mière fois dans le numéro Hors Série « Trax » de Tech­nikart. Elle écrit alors prin­ci­pale­ment sur la musique.

2009

Sarah Con­stan­tin écrit pour le mag­a­zine de mode féminin Vogue. Elle se con­cen­tre tou­jours sur la musique mais aus­si sur la mode et l’art. Elle crée son entre­prise dans le domaine « autre créa­tion artis­tique », domi­cil­iée dans le 20e arrondisse­ment de Paris.

2011

La fémin­iste laisse sa plume s’égarer dans le mag­a­zine men­su­el GQ, con­sacré à la mode mas­cu­line, au style et à la cul­ture. Cette même année, Sarah Con­stan­tin débar­que sur la radio Le Mouv’. Une radio des­tinée au jeune pub­lic.

2012

Sarah Con­stan­tin rédi­ge un arti­cle pour le mag­a­zine Grazia inti­t­ulé « Des bars dédiés à la mas­tur­ba­tion ? ». Elle par­ticipe à une soirée du jour­nal Obses­sion, le cahi­er « ten­dances » de L’Obs, soirée à laque­lle par­ticipe notam­ment le cou­turi­er Karl Lager­feld.

2013

Sarah Con­stan­tin s’associe avec l’ex-dessinateur de Char­lie Heb­do, Luz. Ensem­ble, ils mon­tent une expo­si­tion de dessins pornographiques réal­isés sur des Bibles écrites en latin. Cette expo­si­tion portera le nom de « Kink­i­ness » (« pra­tiques sex­uelles déviantes » en anglais) et se déroulera au Musée de l’érotisme à Paris. À tra­vers cette expo­si­tion les deux amis veu­lent cass­er « les bar­rières entre artiste et mod­èle, éro­tisme et pornogra­phie, fan­tasme et quo­ti­di­en­neté, moder­nité et clas­si­cisme ». À cette occa­sion une cinquan­taine de cro­quis inspirés du corps de Sarah Con­stan­tin seront réal­isés par Luz et exposés. Luz con­fiera que lorsque Sarah Con­stan­tin ne pou­vait pos­er devant lui, elle lui envoy­ait des « sex­tos » avec pho­tos éro­tiques pour l’aider. Les Bibles util­isées pour l’exposition sont des Bibles de tra­vail pour sémi­nar­istes, avec de larges marges sur les côtés pour per­me­t­tent d’y laiss­er des notes, ou dans le cas présent des dessins de Sarah Con­stan­tin nue.

L’exposition dur­era plusieurs mois, du 21 novem­bre 2013 au 4 mai 2014.

Cette même année, tou­jours en com­pag­nie de Luz, Sarah Con­stan­tin lancera dans l’hebdomadaire satirique Char­lie Heb­do la bande dess­inée inti­t­ulée « Stouf Le Skin ». Sarah Con­stan­tin éla­bore alors les scé­nar­ios que Luz met par la suite en image. Luz décrit ain­si cette petite bande dess­inée :

« Je voudrais ajouter qu’à l’aune de cette nou­velle péri­ode élec­torale­ment et démoc­ra­tique­ment som­bre j’ai entamé avec la jour­nal­iste Sarach Con­stan­tin au scé­nario, une nou­velle série con­sacrée à nos “amis” les fas­cistes. Plutôt que de faire de Marine Le Pen le per­son­nage cen­tral, nous nous sommes con­cen­trés sur cette périphérie nation­al­iste que l’extrême droite offi­cielle essaie tant bien que mal de mas­quer, mais qui reste une de ses bases mil­i­tantes. Toutes les semaines, nous con­tons les aven­tures de Stouf le Skin dans Char­lie Heb­do… L’idée est venue suite à l’assassinat de Clé­ment Méric en juin 2013. His­toire de ne pas oubli­er que le giron du Front Nation­al, il y a tou­jours le rassem­ble­ment des bêtes immon­des… »

2014

Sarah Con­stan­tin par­ticipe au lance­ment de l’émission « L’Autre JT » sur la chaîne de télévi­sion France 4. Un pro­gramme se voulant « con­tes­tataire, fougueux, drôle, rad­i­cal et indigné ». Elle est alors propul­sée reporter pour l’émission. Voici un flo­rilège des titres traités par « l’Autre JT » :

  • Une mosquée pour tous
  • Longuet ou la vie à grand train
  • Salon de l’auto, salon macho ?
  • Hayange, bilan d’une ville FN
  • Russie-FN : un gros chèque pour un petit coup de pouce
  • J’ai infil­tré les sur­vival­istes d’Alain Soral
  • Au nom des migrants
  • IVG : le com­bat con­tin­ue
  • Pegi­da : un mou­ve­ment anti-islam en Alle­magne
  • Michèle Alliot d’Arabie

Cette même année son nom appa­raît dans le jour­nal Grazia, un mag­a­zine heb­do­madaire féminin français spé­cial­isé dans la mode, la beauté et les peo­ple, lancé en 2009.

2015

Le 1er mai 2015, place de l’Opéra, à Paris, elle est l’une des trois Femen qui inter­rompent un rassem­ble­ment du Front Nation­al lors du dis­cours de Marine Le Pen. Seins nus, arbo­rant « Heil Le Pen » en majus­cules noires, coif­fées de per­ruques blondes, elles sur­gis­sent sur un des bal­cons de l’hô­tel Inter­Con­ti­nen­tal et font toutes trois le salut Hitlérien. Évac­uées sans ménage­ment par le ser­vice d’ordre du FN, elles sont accusées d’exhibition sex­uelle.

2016

Avec une autre Femen, Elvire D. Charles, elle enreg­istre un clip qui détourne le morceau Saint-Valentin d’Orelsan afin de répon­dre aux clips sex­istes d’Orelsan, Boo­ba, Karis etc. après l’acquittement du pre­mier par la cour d’appel de Ver­sailles le 18 févri­er 2016 – il était pour­suivi pour provo­ca­tion à la dis­crim­i­na­tion, à la haine et à la vio­lence et la Cour l’a acquit­té au nom de la « lib­erté d’expression ».

Collaborations

En 2011 elle créée avec deux hommes le groupe de musique « Col­latéral » où elle se fait chanteuse. Le groupe se décrit lui-même ain­si sur sa page Face­book : « Col­lat­er­al est un trio mixte aux relents syn­thé­tiques mais d’in­spi­ra­tion élec­trique sus­ci­tant occa­sion­nelle­ment de flat­teuses com­para­isons avec des légen­des oubliées de la min­i­mal wave de sous-pré­fec­ture et les pro­duc­tions Ital­ians Do It Bet­ter ».

Publications

Toutes les filles se trans­for­ment en Grem­lins après minu­it (avec Luz – dessin –, Anaïs Del­croix et Sarah Con­stan­tin – scé­nario). Bande dess­inée parue en 2014 chez Del­court G. Pro­duc­tions. Un ouvrage se décrivant comme « anti­con­formiste ».

Ce qu’elle gagne

Non ren­seigné.

Parcours militant

Nous retrou­vons Sarah Con­stan­tin au début de l’apparition des Femen en France, à savoir en 2013. Année durant laque­lle elle témoigne dans Paris Match au nom de ses « com­pagnons de com­bat » incar­cérés en Tunisie. « Évidem­ment que le com­bat con­tin­ue, il ne s’est pas arrêté une seule sec­onde », déclare-t-elle notam­ment.

Elle par­ticipe dès lors à de nom­breuses cam­pagnes du mou­ve­ment Femen. Nous la voyons par exem­ple ici en train de per­turber une séance au Sénat con­sacré à la pros­ti­tu­tion en cri­ant « Êtes vous macs ou séna­teurs ? ».

En févri­er 2014, Sarah Con­stan­tin, accom­pa­g­née de Luz et Charb, se rend dans la ville de Dieppe. Elle y est présente pour soutenir le maire com­mu­niste Sébastien Jumel dans sa per­ma­nence poli­tique où elle dédi­cac­era le livre Marine dégage ! Durant cette journée de sou­tien un dessin de Charb est remis à toute per­son­ne sou­tenant la cam­pagne du maire com­mu­niste (Sébastien Jumel sera réélu à 50,37% des voix).

Le 7 jan­vi­er 2015, jour des atten­tats con­tre Char­lie Heb­do, Sarah Con­stan­tin tweete : « je suis dévastée, j’ai per­du des frères, des mil­i­tants, des amis. #JeSu­is­Char­lie ».

En févri­er 2015, pour l’émission « l’Autre JT », Sarah Con­stan­tin inter­roge l’artiste Com­bo auteur du graf­fi­ti ou le mot « coex­ist » est écrit avec les sym­bol­es religieux des trois grandes reli­gions du monde. À cette occa­sion elle se laisse pren­dre au jeu et colle à son tour des affich­es « coex­ist » dans les rues de Paris.

Le 23 mars 2015 elle présente en com­pag­nie d’autres Femen le livre-man­i­feste des Femen.

Le 1er mai 2015, elle appa­raît au grand jour comme une porte-parole du mou­ve­ment Femen en France après l’action anti-FN à l’occasion de l’hommage annuel de ce par­ti à Jeanne d’Arc. Sarah Con­stan­tin fait alors par­tie du trio de femmes seins nus au bal­con d’un hôtel per­tur­bant le dis­cours de la prési­dente du FN, Marine Le Pen, en cri­ant « Heil Le Pen ». Slo­gan par ailleurs inscrit sur son corps. Une action qui lui vau­dra d’être invitée sur les plateaux de BFMTV et du « Petit Jour­nal » de Canal+.

Elle a dit

« J’e­spère qu’un jour on arrivera à ce que ce soit aus­si évi­dent de lut­ter de manière directe con­tre le dog­ma­tisme religieux que con­tre le FN », Sarah Con­stan­tin, Libéra­tion, 2015.

« On n’a jamais cher­ché à être aimées par tout le monde, on n’est pas un groupe de rock stars féminines », Sarah Con­stan­tin à pro­pos du mou­ve­ment Femen, Libéra­tion, 2015.

« On a réus­si à sabot­er de manière paci­fique ce 1er mai, nor­male­ment dédié au FN (…) On va tou­jours se bat­tre con­tre le Front Nation­al », Sarah Con­stan­tin sur BFMTV à la suite de l’action des Femen au 1er mai du Front Nation­al, 2015.

« Elle est en train de devenir le Führer de la nation, c’est en tout cas ce qu’elle voudrait être », Sarah Con­stan­tin à pro­pos de Marine Le Pen sur BFMTV à la suite de l’action des Femen au 1er mai du Front Nation­al, 2015.

« Ils n’ont pas eu le temps de nous frap­per, mais je pense que c’était leur but », Sarah Con­stan­tin à pro­pos du ser­vice d’ordre du Front Nation­al, Le Parisien, 2015.

« Nos seins ne sont pas des organes sex­uels, nous util­isons nos seins de manière poli­tique et mil­i­tante et non de manière éro­tique », Sarah Con­stan­tin, Le Parisien, 2015.

Sa nébuleuse

Le groupe d’activiste fémin­iste « Femen » ; Car­o­line Fourest ; Luz, Charb et Char­lie Heb­do de manière générale ; la radio Le Mouv’.

Voir aussi

Related Posts

None found

L'Ojim fait sa rentrée

Bonjour à tous, après quelques semaines de vacances au cours desquelles nous avons sélectionné les meilleurs articles du premier semestre, nous reprenons le cours normal de nos parutions. Bonne rentrée pour certains d'entre vous, bonne fin de vacances pour les autres et bonne lecture pour tous.

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).