Accueil | Actualités | Médias | PARIS VOX : un nouveau venu dans les médias tout en ligne
Pub­lié le 18 avril 2016 | Éti­quettes : ,

PARIS VOX : un nouveau venu dans les médias tout en ligne

L’Ile de France qui tend à se confondre avec un grand Paris qui grignote petit à petit sa périphérie, et dont on voit encore mal les limites, manque paradoxalement de médias qui lui soient consacré en dehors des éditions locales du Parisien récemment repris par Bernard Arnault.

La presse tout en ligne d’informations régionales est déjà riche de nombreux titres en province : en Bretagne avec Breizh Info, à Montpellier avec L’Agglorieuse. En Languedoc avec Lengadoc Info, en Provence avec Infos Marseille et Nice Provence Info et beaucoup d’autres moins connus. Il manquait un équivalent pour la région du grand Paris, c’est chose faite avec le tout nouveau Paris Vox.

Dirigé par deux journalistes, Paris Vox se définit ainsi : « Face à des médias institutionnels soumis aux pouvoirs politiques et financiers, censurés par les annonceurs publicitaires qui les font vivre, nous souhaitons offrir une information libre et indépendante, ouverte aux contributions et suggestions de nos lecteurs. »

Un média participatif et citoyen qui traitera aussi bien de danse que de politique ou de répression au quotidien.

Le modèle économique provisoire est celui du don sans publicité (les internautes n’auront pas besoin de se battre avec les anti-bloqueurs de pub), un modèle en expansion mais qui demeure encore fragile.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This