Accueil | Actualités | Médias | ONPC : Naulleau viré pour avoir « craché dans la soupe »

ONPC : Naulleau viré pour avoir « craché dans la soupe »

Interrogé sur Europe 1 ce jeudi 11 juillet sur ses rapports avec Éric Naulleau, son ancien chroniqueur d’« On n’est pas couché », Laurent Ruquier a livré l’une des raisons de son éviction de l’émission en 2011.

« J'ai des bons rapports avec Éric Naulleau même si je lui reproche son manque de fair-play vis à vis de l'émission et vis-à-vis d'Aymeric Caron. Je ne suis pas surpris. Son manque de fair-play existait déjà du temps où j'ai fait l'émission », a tout d’abord commenté l’animateur.

Après avoir précisé que Naulleau « n'a pas été une victime collatérale d’Éric Zemmour, comme on a pu le croire pendant longtemps », Laurent Ruquier livre une anecdote qui, semble-t-il, est à la source de l’éviction du chroniqueur : « Un jour, je suis chez moi pendant un week-end. (...) Je regarde "Ça balance", a ainsi commencé Laurent Ruquier. Il (Éric Naulleau, ndlr) recevait ce jour-là Francis Weber qui a écrit un bouquin, ses mémoires (..). J'avais reçu moi-même Weber quelques semaines avant dans mon émission 'On n'est pas couché' avec Éric Naulleau puisqu'il était encore chroniqueur à ce moment-là avec Zemmour. »

Alors que Francis Weber aurait déclaré à un chroniqueur qu’il n’avait pas compris sa question, ce dernier aurait rétorqué : « Ah bah oui, on n'est pas chez Ruquier ! » Et Éric Naulleau d’approuver subtilement : « A qui le dites-vous ? »

« C'est quand même un peu cracher dans la soupe au moment même où on est en train de la manger », a poursuivit Laurent Ruquier sur Europe 1. « C'est dommage dans la vie parce qu'au fond, je partage (...) 90% des idées d’Éric Naulleau (...). Je ne partage quasiment aucune idée politique d’Éric Zemmour mais dans la vie, qu'est-ce qu'il est sympathique (...) ! », ajoute-t-il avant de conclure : « Je préfère Zemmour à Naulleau, dans la vie. »

Crédit photo : Frantogian via Wikimedia (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This