Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Puritanisme et chasse à l’homme à Télérama
Puritanisme et chasse à l’homme à Télérama

13 août 2019

Temps de lecture : 3 minutes

Accueil | Veille médias | Puritanisme et chasse à l’homme à Télérama

Puritanisme et chasse à l’homme à Télérama

Puritanisme et chasse à l’homme à Télérama

Pre­mière dif­fu­sion le 04/06/2019

Télérama fait partie du groupe Le Monde. L’univers des « chrétiens de gauche » auquel se réfère l’hebdomadaire a toujours été marqué par une espèce de schizophrénie vis-à-vis des questions sexuelles : pris entre une tradition de pudibonderie voire de bigoterie et une fascination pour toutes les modes sur le même sujet, trans, LGBT+, écriture inclusive, féminisme castrateur, campagne Me-too etc. C’est dans cette ambiance que deux journalistes de sexe masculin viennent d’être licenciés pour faute grave, la nouvelle direction alléguant des « violences sexuelles et sexistes ».

1984 est en route

Vis­age d’une rédac­tion en France en 2019 : la direc­tion com­mande une « enquête » à un cab­i­net extérieur pour met­tre à jour les pos­si­bles agisse­ments « sex­istes » fau­tifs de cer­tains jour­nal­istes, mas­culins exclu­sive­ment. Un encour­age­ment tran­quille à la déla­tion qui pour­rait rap­pel­er cer­tains procès de l’Inquisition : appel à déla­tion par un organ­isme extérieur (le cab­i­net Egae, rem­plaçant le Grand Inquisi­teur), témoignages secrets, enquête secrète elle aus­si, juge­ment non pas de Dieu mais de la direc­tion, mise à mort sociale du coupable.

Pré­cisons que nous ne con­nais­sons ni de près ni de loin les deux « coupables », Aurélien Fer­enczi, un des respon­s­ables de la rubrique ciné­ma, et le grand reporter Emmanuel Tellier.

Cer­tains ces faits qui leur sont reprochés datent de vingt ans. Les deux incrim­inés con­tes­tent les accu­sa­tions et ont saisi les tri­bunaux devant lesquels ils veu­lent s’expliquer. Leurs avo­cats par­lent « d’incohérences, d’approximations, d’interprétations voire de men­songes ».

Un cabinet de parti-pris

Pour un bon procès d’Inquisition le choix du Grand Inquisi­teur est décisif, il ori­en­tera les dénon­ci­a­tions, les organ­is­era, les met­tra en relief et les reliera entre elles. C’est le cab­i­net Egae, fondé par la mil­i­tante fémin­iste Car­o­line De Haas, qui a été choisi. Anci­enne mil­i­tante de l’UNEF et du PS, anci­enne porte-parole de Benoît Hamon et de Cécile Duflot, anci­enne con­seil­lère de Najat Valaud-Belka­cem, anci­enne can­di­date PC/EELV à Paris aux élec­tions lég­isla­tives de 2017, De Haas avait toutes les qual­ités pour devenir Grande Inquisitrice.

Déjà citée lors de l’affaire du LOL, la direc­tion s’agite et veut faire le ménage. D’autant qu’une nou­velle direc­trice – con­testée en interne – est en place et pour­rait prof­iter de l’aubaine pour avancer ses pio­ns, encour­ager ses sou­tiens et min­er ses opposants. Car l’affaire est grave, un des jour­nal­istes en cause a « fait des avances tout de suite » à une jeune jour­nal­iste, il « se pré­cip­i­tait sur les sta­giaires » et même fai­sait « des blagues salaces en con­férence de rédac­tion ». Médi­a­part rap­porte les pro­pos de la direc­trice de la rédac­tion Fabi­enne Pas­caud « il me matait en per­ma­nence », sans que l’on sache vrai­ment si ce regard lui était des­tiné à elle ou à une autre.

Campagne de rééducation sexuelle

Tou­jours cité sur Médi­a­part : le cab­i­net De Haas va « con­tin­uer à accom­pa­g­n­er Téléra­ma, notam­ment pour avoir un diag­nos­tic partagé sur ce qui a dys­fonc­tion­né et ce sur quoi il faut qu’on pro­gresse pour que ça ne recom­mence pas », explique Cather­ine Sueur, la nou­velle prési­dente du direc­toire. Une réu­nion à ce sujet est prévue d’ici à l’été. «Tous ces hommes à réé­du­quer dans leurs com­porte­ments, dans leurs rela­tions auxfemmes… ça ne se fera pas du jour au lende­main… », ajoute Fabi­enne Pas­caud ».

Une cam­pagne de réé­d­u­ca­tion sex­uelle est donc en cours à Téléra­ma et sera insti­tu­tion­nal­isée. Après la révo­lu­tion cul­turelle chi­noise, les dis­si­dents étaient envoyés à la cam­pagne soign­er les cochons. Nous sug­gérons à Cather­ine Sueur, nou­velle prési­dente du titre, quelques mesures sus­cep­ti­bles de ren­forcer la morale chré­ti­enne de gauche du titre :

  • Port d’un cil­ice pour les hommes, afin de leur rap­pel­er leur con­di­tion de pêcheurs.
  • Recrute­ment exclusif de LGBT+ pour affirmer les droits des minorités.
  • Cas­tra­tion chim­ique des con­trevenants au pre­mier avertissement.
  • Cas­tra­tion physique défini­tive en cas de récidive

Amen.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Arthur Dreyfuss

PORTRAIT — Le ben­jamin de l’état-major de Patrick Drahi n’en finit pas de mon­ter dans la hiérar­chie d’Altice.

Cyril Hanouna

PORTRAIT — Incar­na­tion de la « télé-poubelle », Cyril Hanouna truste les suc­cès et les places dans le Paysage Audio­vi­suel Français (PAF) en tant que pro­duc­teur, ani­ma­teur sur D8 avec « Touche pas à mon poste » et de radio à Europe 1 ou acteur de cinéma.

Christian Terras

PORTRAIT — C’est un homme qui appa­rait régulière­ment dans les médias quand il s’agit de faire le procès de l’Église catholique. Présen­té comme « théolo­gien », ou comme un « grand spé­cial­iste du catholi­cisme », il est con­sid­éré comme un inter­locu­teur val­able et objectif.

Mélissa Theuriau

PORTRAIT. Incar­na­tion vivante de la mix­ité heureuse et bour­geoise, cette grande prêtresse de la tolérance offi­cie depuis l’île-Saint-Louis, loin des car­cass­es de voitures brûlées et des vapeurs de haschich.

Audrey Pulvar

PORTRAIT — Audrey Pul­var est née le 21 févri­er 1972 à Fort-de-France (Mar­tinique). Son père, Marc Pul­var, est le fon­da­teur du Mou­ve­ment indépen­dan­tiste mar­tini­quais et secré­taire de la cen­trale syn­di­cale des tra­vailleurs mar­tini­quais (CSTM).