Accueil | Actualités | Médias | Mireille Mathieu fait condamner France Télévisions
Pub­lié le 11 décembre 2014 | Éti­quettes : ,

Mireille Mathieu fait condamner France Télévisions

Ce mercredi, France Télévisions et son PDG Rémy Pflimlin ont été condamnés ensemble à verser 5 000 euros de dommages et intérêts et 4 000 euros de frais de justice à Mireille Mathieu.

Celle-ci réclamait 100 000 euros de dommage et intérêt après avoir été raillée dans « On n'est pas couché » à la suite de ses propos sur la condamnation des Pussy Riot. Dans une émission russe, Mireille Mathieu avait jugé que ces jeunes filles, envoyées en camp de travail, étaient « un peu inconscientes » et que leur profanation de la cathédrale du Christ-Sauveur (Moscou) était un « sacrilège ».

Par la suite, la chanteuse avait publié un communiqué pour expliquer qu'elle avait été coupée au montage, ce que la chaîne russe a reconnu. Elle en avait profité pour réclamer la clémence vis-à-vis du groupe punk.

Pour la 17ème chambre du tribunal de grande instance de Paris, Laurent Ruquier et ses chroniqueurs n'ont pas, dans leurs moqueries, tenu compte de son communiqué. Les juges ont estimé que les propos tenus dans les émissions des 8, 22 et 29 septembre 2012 l'ont été « avec la plus grande légèreté et une absence caractérisée de prudence dans l'expression ».

S'ajoute à cela « une évidente malveillance à l'encontre de Mireille Mathieu, dans le but de la discréditer aux yeux du public, et ce au mépris de la vérité au moyen d'une dénaturation des faits qui ne saurait aucunement être légitimée par un droit à l'humour ».

Crédit photo : markb37uk via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux