Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Minute, Rivarol et Présent en difficulté financière ?

9 octobre 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Minute, Rivarol et Présent en difficulté financière ?

Minute, Rivarol et Présent en difficulté financière ?

Dans un récent papier, Le Monde revient sur une situation paradoxale : « L’extrême droite ne s’est jamais aussi bien portée électoralement mais sa presse, elle, est au bord de la faillite. »

En effet, les heb­do­madaires Minute, Rivarol et le quo­ti­di­en Présent, tous trois assim­ilés à la presse d’« extrême-droite », sont en mau­vaise pos­ture. « Men­acés de dis­paraître », selon Le Monde, qui prend cepen­dant peut-être ses désirs pour des réal­ités. Et le quo­ti­di­en du soir de s’é­ton­ner qu’« aucun de ces titres his­toriques n’a su tir­er prof­it de la bonne san­té élec­torale du Front nation­al – qui s’en tient éloigné – ni des suc­cès de la mobil­i­sa­tion de La Manif pour tous ».

En cause, inter­net qui apporte son grain de sel pour enray­er la machine. « La plu­part des jeunes mil­i­tants, qui sont très présents dans La Manif pour tous par exem­ple, s’informent sur le Net et pas sur le sup­port papi­er »,.

La sit­u­a­tion de Minute et Rivarol est assez dif­férente de celle du quo­ti­di­en catholique tra­di­tion­al­iste Présent. Les deux pre­miers sont fer­me­ment opposés à Marine Le Pen et au FN nou­velle for­mule … qui le leur rend bien. Présent accueille volon­tiers les dirigeants du FN dans ses colonnes et une nou­velle direc­tion sem­ble avoir relancé le titre avec un cer­tain suc­cès. Le Front Nation­al de Marine Le Pen tend à adopter une ligne moins rad­i­cale et plus policée, alors que les deux heb­do­madaires ont main­tenu un ton plus direct et provo­ca­teur

Ce qui est cer­tain, c’est que l’acharnement judi­ci­aire que subit actuelle­ment Minute n’est pas fait pour arranger la sit­u­a­tion finan­cière de l’hebdomadaire poli­tique­ment incor­rect…

Crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision