Accueil | Actualités | Médias | Mini-budget pour la nouvelle chaîne publique d’information
Pub­lié le 11 janvier 2016 | Éti­quettes : , , ,

Mini-budget pour la nouvelle chaîne publique d’information

La nouvelle chaîne publique d'information dévoile petit à petit ses (maigres) contours. Selon un document rendu public par Les Échos, celle-ci affiche des ambitions modestes avec des moyens plutôt faibles.

Voulue par la nouvelle présidente du groupe public, Delphine Ernotte, cette chaîne d’info prévue pour la rentrée prochaine se veut avant tout numérique. C'est ce qu'indique le document interne qui sera présenté au comité d'entreprise exceptionnel le 15 janvier. Pour l'instant, l'éventualité d'une diffusion sur la TNT gratuite est écartée ; elle n’est en tout cas pas évoquée. Preuve de sa vocation à s'adresser prioritairement aux jeunes qui délaissent le petit écran au profit des mobiles et tablettes ? En revanche, cette chaîne qui n'a toujours pas de nom sera disponible sur les box et la télévision connectée.

Concernant le rôle que joueront les différentes chaînes du groupe France Télévisions et de ses partenaires, le document répond qu'il n'y aura pas de « synergies d'équipes ou de moyens techniques ». Ainsi l'INA devra mettre à disposition ses archives, Radio France offrira quelques modules d'actualité chaude, France 24 participera aux programmes de nuit. Enfin, France Télévisions aura la responsabilité éditoriale.

Pour finir, la principale information révélée par ce document réside dans le faible budget qui sera alloué à la chaîne. Si l'incertitude demeure, il est noté que le budget sera soumis à un prochain conseil d'administration de France Télévisions. Pour l'instant, le document précise simplement que la chaîne sera gérée par une équipe réduite de quinze personnes.

En décembre, une petite enveloppe de 6 millions d'euros avait été débloquée pour le lancement, ce qui laisse présager un budget bas... et une chaîne famélique sans grande ambition.

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This