Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Mini-budget pour la nouvelle chaîne publique d’information

11 janvier 2016

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Mini-budget pour la nouvelle chaîne publique d’information

Mini-budget pour la nouvelle chaîne publique d’information

11 janvier 2016

Temps de lecture : < 1 minute

La nouvelle chaîne publique d’information dévoile petit à petit ses (maigres) contours. Selon un document rendu public par Les Échos, celle-ci affiche des ambitions modestes avec des moyens plutôt faibles.

Voulue par la nou­velle prési­dente du groupe pub­lic, Del­phine Ernotte, cette chaîne d’info prévue pour la ren­trée prochaine se veut avant tout numérique. C’est ce qu’indique le doc­u­ment interne qui sera présen­té au comité d’en­tre­prise excep­tion­nel le 15 jan­vi­er. Pour l’in­stant, l’éven­tu­al­ité d’une dif­fu­sion sur la TNT gra­tu­ite est écartée ; elle n’est en tout cas pas évo­quée. Preuve de sa voca­tion à s’adress­er pri­or­i­taire­ment aux jeunes qui délais­sent le petit écran au prof­it des mobiles et tablettes ? En revanche, cette chaîne qui n’a tou­jours pas de nom sera disponible sur les box et la télévi­sion connectée.

Con­cer­nant le rôle que joueront les dif­férentes chaînes du groupe France Télévi­sions et de ses parte­naires, le doc­u­ment répond qu’il n’y aura pas de « syn­er­gies d’équipes ou de moyens tech­niques ». Ain­si l’INA devra met­tre à dis­po­si­tion ses archives, Radio France offrira quelques mod­ules d’ac­tu­al­ité chaude, France 24 par­ticipera aux pro­grammes de nuit. Enfin, France Télévi­sions aura la respon­s­abil­ité éditoriale.

Pour finir, la prin­ci­pale infor­ma­tion révélée par ce doc­u­ment réside dans le faible bud­get qui sera alloué à la chaîne. Si l’in­cer­ti­tude demeure, il est noté que le bud­get sera soumis à un prochain con­seil d’ad­min­is­tra­tion de France Télévi­sions. Pour l’in­stant, le doc­u­ment pré­cise sim­ple­ment que la chaîne sera gérée par une équipe réduite de quinze personnes.

En décem­bre, une petite enveloppe de 6 mil­lions d’eu­ros avait été déblo­quée pour le lance­ment, ce qui laisse présager un bud­get bas… et une chaîne famélique sans grande ambition.

Crédit pho­to : DR

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés