Accueil | Actualités | Médias | Le Midi Libre au garde-à-vous devant les partisans de l’euthanasie
Pub­lié le 18 septembre 2014 | Éti­quettes :

Le Midi Libre au garde-à-vous devant les partisans de l’euthanasie

Pour avoir employé, dans son édition du 14 septembre dernier, les mots de « mis à mort par un médecin » à propos de l'euthanasie, la rédaction du Midi Libre a subi les foudres des adhérents de l'ADMD, association pour le droit à mourir dans la dignité, un lobby en faveur de l'euthanasie.

À 11 heures, un article était publié sur le site de l'association, appelant ses membres à « écrire, à protester directement ou via le courrier des lecteurs » et même, « à résilier leur abonnement » ! Peu avant 16h, le même jour, l'ADMD publiait un communiqué du Midi Libre, signée de Yann Marec, rédacteur en chef adjoint.

Ce dernier présentait ses excuses, invoquant une « erreur » et annonçant « une enquête interne pour savoir comment cette formulation a pu être écrite ainsi »...

La campagne de protestation a-t-elle massive ? Le sujet est-il trop sensible pour forcer le journal à réagir ainsi ? On ne sait pas. Quoiqu'il en soit, on ne peut que constater l'étonnante rapidité avec laquelle Le Midi Libre a obtempéré aux demandes des partisans de l'euthanasie.

Source : admdblog.fr

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.