Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | not_global | Le Midi Libre prépare les municipales… avec un sondage bidon
Le Midi Libre prépare les municipales… avec un sondage bidon

19 juin 2018

Temps de lecture : 3 minutes

Accueil | not_global | Le Midi Libre prépare les municipales… avec un sondage bidon

Le Midi Libre prépare les municipales… avec un sondage bidon

Le Midi Libre prépare les municipales… avec un sondage bidon

Sortez les cruches et les bidons, la campagne des municipales 2020 commence dans le sud ! Et le quotidien Le Midi Libre propriété de Jean-Michel Baylet depuis 2015 a démarré très fort le 10 mai 2018, avec un sondage bidon à Montpellier. Selon le quotidien local, l’homme d’affaires et président du club montpelliérain de rugby Mohed Altrad était donné à 25% contre 28% au maire sortant divers gauche Philippe Saurel. Le Midi Libre fera un bon candidat pour le bobard d’or catégorie bidon d’huile d’olive.

Philippe Saurel, Macron compatible ?

Philippe Saurel, actuel maire de Mont­pel­li­er, fai­sait par­tie des pre­miers maires – avec Gérard Col­lomb à Lyon – à soutenir Emmanuel Macron. Il con­tin­ue de rester indépen­dant, même si des rumeurs bruis­sent sur son rap­proche­ment avec Macron, le tout sur fond d’une bron­ca anti-Saurel et de dif­fi­ciles équili­bres locaux.

Or, le sondage pub­lié le 10 mai par Le Midi Libre en a éton­né beau­coup à Mont­pel­li­er. Alors que le jour­nal a tout d’abord refusé de révéler qui l’avait com­mandé – comme il en avait pour­tant l’obligation selon la loi de 1977 sous peine de 75 000 € d’amende — Philippe Saurel a a saisi la com­mis­sion nationale des sondages.

Mohed Altral en embuscade

Sur­prise : c’est Mohed Altrad lui-même qui l’a com­mandé ! Sur­prise bis : les chiffres ne cor­re­spon­dent pas à ceux du vrai sondage… En effet, Mohed Altrad n’y dépasse pas 20% avec le sou­tien de LREM, 19% avec le sou­tien des Répub­li­cains, 15% en indépen­dant, alors que Saurel est crédité de 29 à 34% des voix. Et le can­di­dat du PS prendrait une veste magis­trale, à s’en faire retourn­er Georges Frêche dans sa tombe. Bref Le Midi Libre a été pris en fla­grant délit de totale fake news.

De fait, Le Midi Libre, pris la main dans le sac, s’est enfon­cé le 19 mai en essayant de se rat­trap­er aux branch­es en expli­quant que Mohed Altrad ferait 25% s’il était can­di­dat En Marche et grig­no­tait des voix aux Répub­li­cains et à l’UDI : « une extrap­o­la­tion sans doute osée mais qui, dans la tête du chef d’entreprise mont­pel­liérain, fait son chemin. Se dis­ant au pas­sage qu’avec un niveau aus­si bas, soit l’UDI soit les Répub­li­cains seraient con­traints à l’alliance avec lui ».

Un effet de la défaite de Montpellier en rugby ?

La Com­mis­sion des Sondages a rap­pelé à l’ordre Le Midi Libre. Et ce dernier s’est fait aus­si moquer par ses con­cur­rents – Mont­pel­li­er compte aus­si L’Ag­glo­rieuse, e‑metropolitain et La gazette de Mont­pel­li­er. Quant à Philippe Saurel, il a cri­tiqué en vrac une « dés­in­for­ma­tion », un « manque d’impartialité » et un « raison­nement non con­forme à cer­taines règles répub­li­caines », dans une con­férence de presse don­née le jour même. Bernard Maf­fre, directeur de la pub­li­ca­tion des Jour­naux du Midi – dont dépend Le Midi Libre, aurait piqué une grosse colère, selon e‑metropolitain, et Philippe Saurel envis­agé un temps des suites judi­ci­aires avant de pren­dre à bras-le-corps le sujet brûlant des négo­ci­a­tions avec En Marche.

Pour l’Agglorieuse, Mohed Altrad aurait manip­ulé Midi Libre : « Dans le papi­er de Midi Libre, Altrad était boosté à 25%, pourquoi ce coup de pouce ? On aimerait bien com­pren­dre […] Ça chauf­fait dans les couloirs de Midi Libre à Saint-Jean-de-Vedas ce ven­dre­di soir… ». Et même le Figaro a iro­nisé sur Mohed Altrad, « dans la déli­cate posi­tion de l’arroseur arrosé ». Quant à la direc­tion de Midi Libre, elle n’a pas fait d’excuses offi­cielles. Philippe Palat, son directeur de rédac­tion, joint par Le Figaro, recon­nait seule­ment du bout des lèvres « le manque de clarté et de pré­ci­sion du pre­mier arti­cle ». Non, ce n’est pas une ten­ta­tive d’humour. D’aucuns voient en cette piteuse offen­sive de Mohed Altral (pro­prié­taire du club de rug­by de la ville) une ten­ta­tive de revanche per­son­nelle après la défaite de Mont­pel­li­er devant le petit poucet Cas­tres en finale du cham­pi­onnat de France 2018.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Arthur Dreyfuss

PORTRAIT — Le ben­jamin de l’état-major de Patrick Drahi n’en finit pas de mon­ter dans la hiérar­chie d’Altice.

Cyril Hanouna

PORTRAIT — Incar­na­tion de la « télé-poubelle », Cyril Hanouna truste les suc­cès et les places dans le Paysage Audio­vi­suel Français (PAF) en tant que pro­duc­teur, ani­ma­teur sur D8 avec « Touche pas à mon poste » et de radio à Europe 1 ou acteur de cinéma.

Christian Terras

PORTRAIT — C’est un homme qui appa­rait régulière­ment dans les médias quand il s’agit de faire le procès de l’Église catholique. Présen­té comme « théolo­gien », ou comme un « grand spé­cial­iste du catholi­cisme », il est con­sid­éré comme un inter­locu­teur val­able et objectif.

Mélissa Theuriau

PORTRAIT. Incar­na­tion vivante de la mix­ité heureuse et bour­geoise, cette grande prêtresse de la tolérance offi­cie depuis l’île-Saint-Louis, loin des car­cass­es de voitures brûlées et des vapeurs de haschich.

Audrey Pulvar

PORTRAIT — Audrey Pul­var est née le 21 févri­er 1972 à Fort-de-France (Mar­tinique). Son père, Marc Pul­var, est le fon­da­teur du Mou­ve­ment indépen­dan­tiste mar­tini­quais et secré­taire de la cen­trale syn­di­cale des tra­vailleurs mar­tini­quais (CSTM).