Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Midi Libre prépare les municipales… avec un sondage bidon

19 juin 2018

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | not_global | Le Midi Libre prépare les municipales… avec un sondage bidon

Le Midi Libre prépare les municipales… avec un sondage bidon

19 juin 2018

Temps de lecture : 3 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Sortez les cruches et les bidons, la campagne des municipales 2020 commence dans le sud ! Et le quotidien Le Midi Libre propriété de Jean-Michel Baylet depuis 2015 a démarré très fort le 10 mai 2018, avec un sondage bidon à Montpellier. Selon le quotidien local, l’homme d’affaires et président du club montpelliérain de rugby Mohed Altrad était donné à 25% contre 28% au maire sortant divers gauche Philippe Saurel. Le Midi Libre fera un bon candidat pour le bobard d’or catégorie bidon d’huile d’olive.

Philippe Saurel, Macron compatible ?

Philippe Saurel, actuel maire de Mont­pel­li­er, fai­sait par­tie des pre­miers maires – avec Gérard Col­lomb à Lyon – à soutenir Emmanuel Macron. Il con­tin­ue de rester indépen­dant, même si des rumeurs bruis­sent sur son rap­proche­ment avec Macron, le tout sur fond d’une bron­ca anti-Saurel et de dif­fi­ciles équili­bres locaux.

Or, le sondage pub­lié le 10 mai par Le Midi Libre en a éton­né beau­coup à Mont­pel­li­er. Alors que le jour­nal a tout d’abord refusé de révéler qui l’avait com­mandé – comme il en avait pour­tant l’obligation selon la loi de 1977 sous peine de 75 000 € d’amende — Philippe Saurel a a saisi la com­mis­sion nationale des sondages.

Mohed Altral en embuscade

Sur­prise : c’est Mohed Altrad lui-même qui l’a com­mandé ! Sur­prise bis : les chiffres ne cor­re­spon­dent pas à ceux du vrai sondage… En effet, Mohed Altrad n’y dépasse pas 20% avec le sou­tien de LREM, 19% avec le sou­tien des Répub­li­cains, 15% en indépen­dant, alors que Saurel est crédité de 29 à 34% des voix. Et le can­di­dat du PS prendrait une veste magis­trale, à s’en faire retourn­er Georges Frêche dans sa tombe. Bref Le Midi Libre a été pris en fla­grant délit de totale fake news.

De fait, Le Midi Libre, pris la main dans le sac, s’est enfon­cé le 19 mai en essayant de se rat­trap­er aux branch­es en expli­quant que Mohed Altrad ferait 25% s’il était can­di­dat En Marche et grig­no­tait des voix aux Répub­li­cains et à l’UDI : « une extrap­o­la­tion sans doute osée mais qui, dans la tête du chef d’entreprise mont­pel­liérain, fait son chemin. Se dis­ant au pas­sage qu’avec un niveau aus­si bas, soit l’UDI soit les Répub­li­cains seraient con­traints à l’alliance avec lui ».

Un effet de la défaite de Montpellier en rugby ?

La Com­mis­sion des Sondages a rap­pelé à l’ordre Le Midi Libre. Et ce dernier s’est fait aus­si moquer par ses con­cur­rents – Mont­pel­li­er compte aus­si L’Ag­glo­rieuse, e‑metropolitain et La gazette de Mont­pel­li­er. Quant à Philippe Saurel, il a cri­tiqué en vrac une « dés­in­for­ma­tion », un « manque d’impartialité » et un « raison­nement non con­forme à cer­taines règles répub­li­caines », dans une con­férence de presse don­née le jour même. Bernard Maf­fre, directeur de la pub­li­ca­tion des Jour­naux du Midi – dont dépend Le Midi Libre, aurait piqué une grosse colère, selon e‑metropolitain, et Philippe Saurel envis­agé un temps des suites judi­ci­aires avant de pren­dre à bras-le-corps le sujet brûlant des négo­ci­a­tions avec En Marche.

Pour l’Agglorieuse, Mohed Altrad aurait manip­ulé Midi Libre : « Dans le papi­er de Midi Libre, Altrad était boosté à 25%, pourquoi ce coup de pouce ? On aimerait bien com­pren­dre […] Ça chauf­fait dans les couloirs de Midi Libre à Saint-Jean-de-Vedas ce ven­dre­di soir… ». Et même le Figaro a iro­nisé sur Mohed Altrad, « dans la déli­cate posi­tion de l’arroseur arrosé ». Quant à la direc­tion de Midi Libre, elle n’a pas fait d’excuses offi­cielles. Philippe Palat, son directeur de rédac­tion, joint par Le Figaro, recon­nait seule­ment du bout des lèvres « le manque de clarté et de pré­ci­sion du pre­mier arti­cle ». Non, ce n’est pas une ten­ta­tive d’humour. D’aucuns voient en cette piteuse offen­sive de Mohed Altral (pro­prié­taire du club de rug­by de la ville) une ten­ta­tive de revanche per­son­nelle après la défaite de Mont­pel­li­er devant le petit poucet Cas­tres en finale du cham­pi­onnat de France 2018.

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés