Accueil | Actualités | Médias | Médias : NextRadioTV se désengage de la presse écrite
Pub­lié le 4 juillet 2013 | Éti­quettes : ,

Médias : NextRadioTV se désengage de la presse écrite

Avec la vente des deux seuls magazines papiers qui lui restait, 01 net et 01 Business, le groupe NextRadioTV se retire complètement du monde de la presse papier.

Les deux journaux ont été vendu au groupe She Three de Marc Laufer, qui édite déjà plusieurs autres titres spécialisés comme Point Banque, La revue des collectivités locales, Mesures, ou encore Électroniques. D’après Les Échos, ils auraient probablement été cédés pour un euro symbolique.

Selon Alain Weill, le patron de NextRadioTV, son groupe devrait « retrouver un résultat positif de 3 ou 4 millions, avec un chiffre d’affaires de 18 ou 20 millions sur Internet, contre 16 millions cette année ». Pour lui, ces deux journaux représentaient « une activité marginale qui nécessit[ait] beaucoup de temps pour trouver le modèle de demain. Je préfère me recentrer sur mes activités de croissance, la radio, la télévision et le Web, tous des médias gratuits. » Au sujet de son activité sur internet (bfmtv.com et 01net.com), il se dit « très ambitieux » et souhaite « investir une vingtaine de millions dans les deux ans à venir » dans le but de faire passer l’audience de 9 à 15 millions de visiteurs uniques par mois.

La situation de NextRadioTV n’est guère reluisante. Le groupe a déjà perdu 70 millions d’euros, et 400 collaborateurs l’ont quitté en cinq ans.

Crédit photo : montage Ojim (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This