Accueil | Actualités | Médias | Médias : NextRadioTV se désengage de la presse écrite
Pub­lié le 4 juillet 2013 | Éti­quettes : ,

Médias : NextRadioTV se désengage de la presse écrite

Avec la vente des deux seuls magazines papiers qui lui restait, 01 net et 01 Business, le groupe NextRadioTV se retire complètement du monde de la presse papier.

Les deux journaux ont été vendu au groupe She Three de Marc Laufer, qui édite déjà plusieurs autres titres spécialisés comme Point Banque, La revue des collectivités locales, Mesures, ou encore Électroniques. D’après Les Échos, ils auraient probablement été cédés pour un euro symbolique.

Selon Alain Weill, le patron de NextRadioTV, son groupe devrait « retrouver un résultat positif de 3 ou 4 millions, avec un chiffre d’affaires de 18 ou 20 millions sur Internet, contre 16 millions cette année ». Pour lui, ces deux journaux représentaient « une activité marginale qui nécessit[ait] beaucoup de temps pour trouver le modèle de demain. Je préfère me recentrer sur mes activités de croissance, la radio, la télévision et le Web, tous des médias gratuits. » Au sujet de son activité sur internet (bfmtv.com et 01net.com), il se dit « très ambitieux » et souhaite « investir une vingtaine de millions dans les deux ans à venir » dans le but de faire passer l’audience de 9 à 15 millions de visiteurs uniques par mois.

La situation de NextRadioTV n’est guère reluisante. Le groupe a déjà perdu 70 millions d’euros, et 400 collaborateurs l’ont quitté en cinq ans.

Crédit photo : montage Ojim (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This