Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Médias : Laurent Mauduit pose les bonnes questions

15 février 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Médias : Laurent Mauduit pose les bonnes questions

Médias : Laurent Mauduit pose les bonnes questions

Journaliste à Mediapart et chroniqueur à Marianne, Laurent Mauduit n’y est pas allé avec le dos de la cuillère au Forum de Marianne « Ethique et argent » qui s’est tenu à Nice jeudi 14 février 2013.

Selon lui les médias, rachetés par des grands groupes financiers, sont devenus entière­ment soumis à eux. Ils n’invitent ain­si que des écon­o­mistes, « acteurs et com­men­ta­teurs de la crise » qui délivrent un mes­sage unique con­sis­tant à répéter sur tous les tons que notre sys­tème économique est encore le meilleur qui se puisse imag­in­er et que de toute façon, il n’y a pas d’alternative (le fameux TINA de Mar­garet Thatch­er, cre­do des libéraux : « There is no alter­na­tive »).

Selon lui tou­jours, les jour­nal­istes ne se risquent plus à atta­quer les puis­sants, comme Bernard Arnault car « inves­tiguer sur ce type de per­son­nes est la cer­ti­tude pour le média de con­naître de graves prob­lèmes comme la sus­pen­sion des pub­lic­ités ».

Le jour­nal­iste accuse en out­re ses con­frères d’être « cor­rom­pus ». Active­ment : « dîn­er priv­ilégié avec les grands acteurs économiques et poli­tique, verse­ments d’argent, cof­frets cadeaux, voy­ages… » Ou pas­sive­ment : « le sim­ple désir d’appartenir à ce monde qu’ils côtoient finit par les cor­rompre. » Le résul­tat est qu’ils finis­sent par écrire des arti­cles qui ressem­blent plus à des « pub­lire­portages » qu’à des enquêtes d’investigation.

Pour Lau­rent Mauduit, 12 fois mis en exa­m­en en 2012, ce qui, pour un jour­nal­iste, devrait être un titre de gloire, la presse a été abimée par cette soumis­sion aux puis­sances de l’argent.

Si la charge est salu­taire, on peut se deman­der pourquoi Medi­a­part et Lau­rent Mauduit n’ont jamais ren­du compte du livre d’investigation de Ben­jamin Dor­mann qui décrypte pré­cisé­ment ces rap­ports mal­sains entre les médias et l’argent (Ils ont acheté la presse, édi­tions Jean Picol­lec, 2012). Serait-ce parce que l’auteur mon­tre que Medi­a­part n’est pas exempt de tout reproche en la matière ?

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

L’Observatoire du journalisme (OJIM), créé en 2012 par Claude Chollet et quelques amis, rentre dans sa neuvième année d’existence. En 230 portraits publiés, 30 infographies et plus de 4500 articles nous n’avions eu — jusqu’à présent — aucune plainte en justice. À la suite d’un article de 2018 où nous parlions du groupe Lagardère et de manière incidente sur deux lignes du porte-parole du groupe, Monsieur Ramzi Khiroun, ce dernier a porté plainte pour « injures publiques ». La première audience est fixée au 7 octobre 2020 à 13h30. Lire la suite

 

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.