Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Médias : Laurent Mauduit pose les bonnes questions

15 février 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Médias : Laurent Mauduit pose les bonnes questions

Médias : Laurent Mauduit pose les bonnes questions

15 février 2013

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Journaliste à Mediapart et chroniqueur à Marianne, Laurent Mauduit n’y est pas allé avec le dos de la cuillère au Forum de Marianne « Ethique et argent » qui s’est tenu à Nice jeudi 14 février 2013.

Selon lui les médias, rachetés par des grands groupes financiers, sont devenus entière­ment soumis à eux. Ils n’invitent ain­si que des écon­o­mistes, « acteurs et com­men­ta­teurs de la crise » qui délivrent un mes­sage unique con­sis­tant à répéter sur tous les tons que notre sys­tème économique est encore le meilleur qui se puisse imag­in­er et que de toute façon, il n’y a pas d’alternative (le fameux TINA de Mar­garet Thatch­er, cre­do des libéraux : « There is no alternative »).

Selon lui tou­jours, les jour­nal­istes ne se risquent plus à atta­quer les puis­sants, comme Bernard Arnault car « inves­tiguer sur ce type de per­son­nes est la cer­ti­tude pour le média de con­naître de graves prob­lèmes comme la sus­pen­sion des pub­lic­ités ».

Le jour­nal­iste accuse en out­re ses con­frères d’être « cor­rom­pus ». Active­ment : « dîn­er priv­ilégié avec les grands acteurs économiques et poli­tique, verse­ments d’argent, cof­frets cadeaux, voy­ages… » Ou pas­sive­ment : « le sim­ple désir d’appartenir à ce monde qu’ils côtoient finit par les cor­rompre. » Le résul­tat est qu’ils finis­sent par écrire des arti­cles qui ressem­blent plus à des « pub­lire­portages » qu’à des enquêtes d’investigation.

Pour Lau­rent Mauduit, 12 fois mis en exa­m­en en 2012, ce qui, pour un jour­nal­iste, devrait être un titre de gloire, la presse a été abimée par cette soumis­sion aux puis­sances de l’argent.

Si la charge est salu­taire, on peut se deman­der pourquoi Medi­a­part et Lau­rent Mauduit n’ont jamais ren­du compte du livre d’investigation de Ben­jamin Dor­mann qui décrypte pré­cisé­ment ces rap­ports mal­sains entre les médias et l’argent (Ils ont acheté la presse, édi­tions Jean Picol­lec, 2012). Serait-ce parce que l’auteur mon­tre que Medi­a­part n’est pas exempt de tout reproche en la matière ?

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés