Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Médias : France Info Junior manipule-t-il les enfants ?
Publié le 

4 février 2013

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Médias : France Info Junior manipule-t-il les enfants ?

Médias : France Info Junior manipule-t-il les enfants ?

France Info junior, ce sont des enfants qui chaque samedi sur France Info, posent des questions à un journaliste de la rédaction sur un sujet d’actualité. Le 2 février, des lecteurs de Mon quotidien, le quotidien des 10–13 ans posaient ainsi des questions à Marie-Ève Malouines, chef du service politique de France Info, relatives au projet de loi sur le mariage homosexuel débattu à l’Assemblée nationale. Une réponse de Malouines à la question de Rayane, 8 ans, a interpellé un lecteur de l’Ojim qui nous a signalé la séquence.

Question de l’enfant : « Est-ce que dans les pays où on a autorisé le mariage homosexuel il y a eu des problèmes ? »

Réponse de Marie-Ève Mal­ouines : « Oui, il y a eu des prob­lèmes dans plein d’autres pays qui ont autorisé le mariage homo­sex­uel et c’est d’ailleurs une des références pour les lég­is­la­teurs de gauche aujourd’hui, c’est qu’il dis­ent qu’il y a eu beau­coup de prob­lèmes, beau­coup de man­i­fes­ta­tions, beau­coup de gens qui n’étaient pas d’accord et puis une fois que le texte a été voté, et bien, c’est ren­tré dans les mœurs et puis les gens se mari­ent et ça ne crée plus de prob­lèmes, donc ils dis­ent oui il y a des man­i­fes­ta­tions quand ça se fait, et puis après, en France comme ailleurs, ça se passera très bien ».

On peut se deman­der si la ques­tion du petit Rayane n’était pas plutôt de savoir si dans les pays où on a autorisé le mariage homo­sex­uel, il n’y avait pas eu des prob­lèmes liés à ce mariage ? Une réponse pos­si­ble aurait donc été de par­ler des nom­breux procès entre « par­ents soci­aux » et « par­ents biologiques » qui ont éclaté dans les pays ayant autorisé le mariage homo­sex­uel et la pro­créa­tion arti­fi­cielle qui va avec.

Voici trois exemples de « problèmes » qu’aurait pu évoquer Marie-Ève Malouines pour éclairer notre chère tête blonde.

Un trente­naire répon­dant à une annonce en Grande-Bre­tagne, donne son sperme à un cou­ple de les­bi­ennes. Deux enfants nais­sent. Le père veut soudain assur­er son rôle de papa. Procès. Le juge accorde la garde partagée. « Ce qui est par­ti­c­ulière­ment injuste, c’est qu’une enfance gâchée de la sorte mar­quera sans doute ces enfants à jamais », déplore le juge en ren­dant son juge­ment

En Grande-Bre­tagne tou­jours, une femme accepte que son mari donne son sperme à un autre cou­ple de les­bi­ennes. Mais les deux femmes, trop âgées, font appel à une mère por­teuse et lan­cent une procé­dure d’adoption pour récupér­er le bébé. A la nais­sance, la femme du don­neur con­sid­ère que le sperme de son mari fait par­tie des « biens pat­ri­mo­ni­aux » et con­va­inc celui-ci de récupér­er « son » bébé. Entretemps, la procé­dure d’adoption a échoué à cause de l’âge des deman­deuses. La mère por­teuse accouche ain­si d’un bébé qui n’est à per­son­ne mais que tout le monde revendique : les femmes qui l’ont « com­mandé », le mari qui l’a à moitié fab­riqué, la mère qui l’a porté dans son ven­tre. Procès. La garde est accordée aux les­bi­ennes.

En Bel­gique, l’histoire de la petite Don­na a défrayé la chronique. Un homme a une com­pagne stérile. Il donne son sperme à une mère por­teuse qui moyen­nant 8000 euros lui fab­ri­quera un bébé. Mais la pon­deuse, bonne com­mer­ciale, le promet à un cou­ple de gays (8000 euros en plus), avant de finale­ment le ven­dre 15 000 euros à un troisième cou­ple hol­landais. Sept ans de pataquès juridique suiv­ent, avec le petit otage qui grandit au milieu de tout ça. La Jus­tice belge finit par s’autosaisir en pour­suiv­ant devant le Tri­bunal cor­rec­tion­nel les trois cou­ples (l’homme et sa com­pagne stérile, les homos et les Hol­landais) pour « traite­ments inhu­mains et dégradants » envers la fil­lette. Celle-ci vit tou­jours en Hol­lande et n’a jamais vu son père (exem­ples tirés du Figaro du 12 novem­bre 2012).

Mais la jour­nal­iste a préféré com­pren­dre la ques­tion dans le sens qui l’arrangeait et l’unique prob­lème, dans sa réponse, devient… les opposants à ce type d’union ! Une fois ce prob­lème réglé, c’est-à-dire, une fois la loi passée, « en France, comme ailleurs, ça se passera très bien ». CQFD.

Un bel exem­ple de manip­u­la­tion des esprits, par­ti­c­ulière­ment choquant quand elle con­cerne un enfant.

Crédit pho­to : cap­ture d’écran site franceinfo.fr

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision