Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Mediapart : 700 000 euros de profits en 2012
Publié le 

22 décembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Mediapart : 700 000 euros de profits en 2012

Mediapart : 700 000 euros de profits en 2012

Selon les informations du site Le Point, le média en ligne Mediapart devrait dégager pour cette année 2012 un résultat net de 700 000 euros pour un chiffre d’affaire de 6 millions d’euros.

C’est à l’issue d’un con­seil d’administration tenu mer­cre­di 19 décem­bre 2012 que l’information a été lâchée. Ces 700 000 euros de prof­its représen­tent une rentabil­ité de 11,6 %. C’est la deux­ième année que Medi­a­part est béné­fi­ci­aire (572 300 euros de prof­its et 5 mil­lions d’euros de chiffre d’affaire en 2011), signe que la presse en ligne payante tient désor­mais un exem­ple de mod­èle économique viable.

Medi­a­part, dirigé par Edwy Plenel, ancien directeur de la rédac­tion du jour­nal Le Monde, compte près de 60 000 abon­nés et emploie une quar­an­taine de salariés. Ce jour­nal en ligne créé en 2008 a notam­ment joué un rôle cen­tral dans l’affaire Woerth-Bet­ten­court en déci­dant de pub­li­er des écoutes télé­phoniques sauvages, s’attirant les foudres de cer­tains élus de droite qui n’avaient pas hésité à qual­i­fi­er ses méth­odes de « fas­cistes ».

Plus récem­ment, le jour­nal en ligne a refait par­ler de lui en accu­sant le min­istre délégué au bud­get, Jérôme Cahuzac, de fraude fis­cale pour avoir pos­sédé, d’après Medi­a­part, un compte ban­caire secret en Suisse jusqu’en 2010. Après une pre­mière plainte pour diffama­tion con­tre le site, le min­istre a déposé jeu­di 20 décem­bre une nou­velle plainte pour diffama­tion, mais « avec con­sti­tu­tion de par­tie civile » cette fois-ci. Min­istre ou Medi­a­part : l’une des deux par­ties y lais­sera donc vraisem­blable­ment des plumes…

Crédit pho­to : cap­ture d’écran mediapart.fr

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision