Accueil | Actualités | Médias | Mediapart : 700 000 euros de profits en 2012
Pub­lié le 22 décembre 2012 | Éti­quettes : ,

Mediapart : 700 000 euros de profits en 2012

Selon les informations du site Le Point, le média en ligne Mediapart devrait dégager pour cette année 2012 un résultat net de 700 000 euros pour un chiffre d’affaire de 6 millions d’euros.

C’est à l’issue d’un conseil d’administration tenu mercredi 19 décembre 2012 que l’information a été lâchée. Ces 700 000 euros de profits représentent une rentabilité de 11,6 %. C’est la deuxième année que Mediapart est bénéficiaire (572 300 euros de profits et 5 millions d’euros de chiffre d’affaire en 2011), signe que la presse en ligne payante tient désormais un exemple de modèle économique viable.

Mediapart, dirigé par Edwy Plenel, ancien directeur de la rédaction du journal Le Monde, compte près de 60 000 abonnés et emploie une quarantaine de salariés. Ce journal en ligne créé en 2008 a notamment joué un rôle central dans l’affaire Woerth-Bettencourt en décidant de publier des écoutes téléphoniques sauvages, s’attirant les foudres de certains élus de droite qui n’avaient pas hésité à qualifier ses méthodes de « fascistes ».

Plus récemment, le journal en ligne a refait parler de lui en accusant le ministre délégué au budget, Jérôme Cahuzac, de fraude fiscale pour avoir possédé, d’après Mediapart, un compte bancaire secret en Suisse jusqu’en 2010. Après une première plainte pour diffamation contre le site, le ministre a déposé jeudi 20 décembre une nouvelle plainte pour diffamation, mais « avec constitution de partie civile » cette fois-ci. Ministre ou Mediapart : l’une des deux parties y laissera donc vraisemblablement des plumes…

Crédit photo : capture d'écran mediapart.fr

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux