Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Marche contre l’islamophobie : quand Marianne traque la désinformation faite par Libération

16 novembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Marche contre l’islamophobie : quand Marianne traque la désinformation faite par Libération

Marche contre l’islamophobie : quand Marianne traque la désinformation faite par Libération

Lors de la “marche contre l’islamophobie” du 10 novembre dont la revue de presse a montré de beaux spécimens, divers comportements inquiétants des manifestants ont été recensés. On a vu, entre autres, des personnes arborer une étoile juive pour comparer la situation des musulmans du XXIe siècle à celle des juifs au XXe siècle (sic). Mais c’est aussi à une série de “Allahu akbar” que la foule s’est livrée, créant une autre polémique.

Libéra­tion et son “Check­news” (financé par Face­book), pour lut­ter con­tre les “fake news”, sont venus au sec­ours de ces pau­vres man­i­fes­tants ne faisant rien de mal. Un arti­cle de « véri­fi­ca­tion » que Mar­i­anne a démon­tré être… de la dés­in­for­ma­tion. Réc­it.

Quand la foule scande tranquillement “Allahu akbar”

L’expression “Allahu akbar”, sig­nifi­ant “Dieu est le plus grand”, a été reprise en cœur par la foule à l’initiative de Mar­wan Muham­mad, ancien prési­dent du Col­lec­tif con­tre l’is­lam­o­pho­bie en France (CCIF), lors de cette man­i­fes­ta­tion. Expres­sion rap­pelant surtout dans la tête des Français les incan­ta­tions des ter­ror­istes lors de leurs pas­sages à l’acte et faisant par con­séquent vite naître une polémique.

Check­news” est alors allé inter­roger Muham­mad pour obtenir des expli­ca­tions. Ce dernier a répon­du vouloir mon­tr­er sa “fierté d’être musul­man et citoyen français”. On ne voit pas le lien entre la fierté d’être Français et ce cri, mais pas­sons, le prob­lème n’est mal­heureuse­ment pas unique­ment là.

La parole d’évangile de Marwan Muhammad

Libéra­tion passe la qua­si-total­ité de son arti­cle à rap­porter les pro­pos de Muham­mad, sans com­men­taires de ces derniers ou ten­ta­tive de leur apporter la con­tra­dic­tion, une vraie tri­bune. Drôle de méth­ode pour un jour­nal s’étant don­né comme objec­tif prin­ci­pal, celui de lut­ter con­tre les “fake news” et donc, de véri­fi­er les infor­ma­tions et recouper les sources.

Aucune men­tion n’est faite pour expli­quer que Muham­mad est une per­son­nal­ité trou­ble, proche des Frères musul­mans et prob­a­ble pro­mo­teur d’un islam poli­tique sous cou­vert d’actions asso­cia­tives et de lutte con­tre “l’islamophobie”. A con­trario, pour men­tion­ner le relais de la vidéo de ces cris sur Twit­ter par des per­son­nal­ités proches du Rassem­ble­ment nation­al, Libéra­tion n’est soudaine­ment plus aux abon­nés absents.

Et que dire de cette phrase où Muham­mad explique son geste “car on en a marre que des médias (!) fassent pass­er cette expres­sion religieuse pour une expres­sion de guerre.”, en face de laque­lle Libéra­tion ne lève même pas le petit doigt ? Au moment où on célèbre le qua­trième anniver­saire du mas­sacre du Bat­a­clan le 13 novem­bre 2015.

La présence de Jean-Luc Mélen­chon à la marche, comme cet arti­cle, appor­tent – bien mal­gré eux — de l’eau au moulin de ceux qui soulig­nent que l’islamo-gauchisme, lui, n’est pas une « fake news ».

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.