Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Marche contre l’islamophobie : quand Marianne traque la désinformation faite par Libération

16 novembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Marche contre l’islamophobie : quand Marianne traque la désinformation faite par Libération

Marche contre l’islamophobie : quand Marianne traque la désinformation faite par Libération

Lors de la “marche contre l’islamophobie” du 10 novembre dont la revue de presse a montré de beaux spécimens, divers comportements inquiétants des manifestants ont été recensés. On a vu, entre autres, des personnes arborer une étoile juive pour comparer la situation des musulmans du XXIe siècle à celle des juifs au XXe siècle (sic). Mais c’est aussi à une série de “Allahu akbar” que la foule s’est livrée, créant une autre polémique.

Libéra­tion et son “Check­news” (financé par Face­book), pour lut­ter con­tre les “fake news”, sont venus au sec­ours de ces pau­vres man­i­fes­tants ne faisant rien de mal. Un arti­cle de « véri­fi­ca­tion » que Mar­i­anne a démon­tré être… de la dés­in­for­ma­tion. Réc­it.

Quand la foule scande tranquillement “Allahu akbar”

L’expression “Allahu akbar”, sig­nifi­ant “Dieu est le plus grand”, a été reprise en cœur par la foule à l’initiative de Mar­wan Muham­mad, ancien prési­dent du Col­lec­tif con­tre l’is­lam­o­pho­bie en France (CCIF), lors de cette man­i­fes­ta­tion. Expres­sion rap­pelant surtout dans la tête des Français les incan­ta­tions des ter­ror­istes lors de leurs pas­sages à l’acte et faisant par con­séquent vite naître une polémique.

Check­news” est alors allé inter­roger Muham­mad pour obtenir des expli­ca­tions. Ce dernier a répon­du vouloir mon­tr­er sa “fierté d’être musul­man et citoyen français”. On ne voit pas le lien entre la fierté d’être Français et ce cri, mais pas­sons, le prob­lème n’est mal­heureuse­ment pas unique­ment là.

La parole d’évangile de Marwan Muhammad

Libéra­tion passe la qua­si-total­ité de son arti­cle à rap­porter les pro­pos de Muham­mad, sans com­men­taires de ces derniers ou ten­ta­tive de leur apporter la con­tra­dic­tion, une vraie tri­bune. Drôle de méth­ode pour un jour­nal s’étant don­né comme objec­tif prin­ci­pal, celui de lut­ter con­tre les “fake news” et donc, de véri­fi­er les infor­ma­tions et recouper les sources.

Aucune men­tion n’est faite pour expli­quer que Muham­mad est une per­son­nal­ité trou­ble, proche des Frères musul­mans et prob­a­ble pro­mo­teur d’un islam poli­tique sous cou­vert d’actions asso­cia­tives et de lutte con­tre “l’islamophobie”. A con­trario, pour men­tion­ner le relais de la vidéo de ces cris sur Twit­ter par des per­son­nal­ités proches du Rassem­ble­ment nation­al, Libéra­tion n’est soudaine­ment plus aux abon­nés absents.

Et que dire de cette phrase où Muham­mad explique son geste “car on en a marre que des médias (!) fassent pass­er cette expres­sion religieuse pour une expres­sion de guerre.”, en face de laque­lle Libéra­tion ne lève même pas le petit doigt ? Au moment où on célèbre le qua­trième anniver­saire du mas­sacre du Bat­a­clan le 13 novem­bre 2015.

La présence de Jean-Luc Mélen­chon à la marche, comme cet arti­cle, appor­tent – bien mal­gré eux — de l’eau au moulin de ceux qui soulig­nent que l’islamo-gauchisme, lui, n’est pas une « fake news ».

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Camille Vigogne Le Coat

PORTRAIT — C’est la petite jour­nal­iste libérale lib­er­taire qui monte. Dis­sim­u­lant der­rière un joli minois une volon­té de nuire à toutes les per­son­nal­ités de la droite non alignée, Camille Vigogne Le Coat se rêve en nou­velle Ari­ane Chemin sa con­sœur du Monde.

Laurent Joffrin

PORTRAIT — Lau­rent Jof­frin, de son vrai nom Lau­rent (André Marie Paul) Mouchard est né en juin 1952 à Vin­cennes. Sa car­rière se car­ac­térise par des allers et retours inces­sant entre Libéra­tion et Le Nou­v­el Obser­va­teur.

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).