Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Manipulation par l’image, quand Le Monde s’y met

5 mars 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Manipulation par l’image, quand Le Monde s’y met

Manipulation par l’image, quand Le Monde s’y met

La manipulation par l’image est vieille comme l’invention de la photographie. La plus classique est celle de la recomposition de l’image elle-même. Au fur et à mesure des purges staliniennes, les anciennes photos des opposants éliminés étaient recomposées, les disparus étant effacés de la photographie. Autre procédé : prendre une photo ancienne avec deux protagonistes fâchés entre temps pour induire un rapprochement contemporain avec une information potentiellement gênante. C’est ce qu’a fait Le Monde dans son édition électronique du 25 février 2019 en ressortant une vieille photo de 2014.

Exposé des faits

Le titre est factuel « Un eurodéputé ex FN emploie la fille du porte-parole de Pou­tine ». Aymer­ic Chauprade est bien un eurodéputé ex FN et il emploie bien comme assis­tant par­lemen­taire une cer­taine Eliza­ve­ta Pesko­va, fille de Dmitri Peskov qui serait un des porte-parole du Krem­lin. Émoi dans les chau­mières, le méchant loup Pou­tine va avoir accès aux travaux secrets du Par­lement Européen. Il sem­blerait dou­teux que la jeune (21 ans) Eliza­ve­ta puisse accéder à des doc­u­ments con­fi­den­tiels, d’autant que son député réputé folk­lorique est forte­ment mar­gin­al­isé au Par­lement Européen. Il serait intéres­sant de savoir si cer­tains assis­tants par­lemen­taires ou assim­ilés n’ont pas été dans le passé ou seraient encore des par­ents de dig­ni­taires améri­cains pour juger d’une pos­si­ble réac­tion à cet égard, mais là n’est pas notre sujet.

Manipulation par l’image par effet de contagion

Il est pos­si­ble que les auteurs de l’article, Jean-Bap­tiste Chas­tard et Lucie Soul­li­er n’aient pas choi­sis eux-mêmes la pho­to qui illus­tre leur papi­er. Mais un rédac­teur plus haut placé ou un secré­taire de rédac­tion autorisé l’a alors choisie. Que dit cette pho­to ? Elle représente Marine Le Pen et l’eurodéputé Aymer­ic Chauprade côte à côte en 2014. Une image est tou­jours plus prég­nante qu’un texte. Ce que sug­gèrent le titre suivi de l’image ce sont des prox­im­ités suc­ces­sives : Poutine/ Russie/Chauprade/Marine Le Pen. Ou encore Fig­ure du diable/Pays du diable/Individu employ­ant un envoyé du diable/Personnalité adja­cente à des fig­ures dia­boliques. Certes le texte pré­cise que le dénom­mé Aymer­ic Chauprade a quit­té le FN en 2015 à la suite de facéties démon­trant son ama­teurisme. Le texte pré­cise aus­si que Chauprade est témoin à charge dans l’affaire des assis­tants par­lemen­taires du groupe FN. Mais l’important n’est pas dans le texte. Il est dans ce que sug­gère l’image : regardez, encore une fois, Marine Le Pen et son mou­ve­ment trem­pent dans une affaire un peu louche où Pou­tine et la Russie sont à la manœu­vre. Cha­cun jugera de l’honnêteté du procédé.

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

Claude Chollet et l’Observatoire du journalisme (OJIM) ont été mis en examen par le procureur de la République à la demande de Monsieur Ramzi Khiroun, ancien chauffeur et garde du corps de DSK et maintenant porte-parole du groupe Lagardère. La mise en examen porte sur le délit d’injures publiques, susceptible d’une amende de 12.000 € et de dommages et intérêts supplémentaires. La première audience a lieu le 7 octobre. Pour nous aider à nous défendre et à nous développer, rejoignez nos donateurs.

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.