Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Macé-Scaron (Marianne) défend son engagement aux côtés de Fillon

23 avril 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Macé-Scaron (Marianne) défend son engagement aux côtés de Fillon

Macé-Scaron (Marianne) défend son engagement aux côtés de Fillon

Il y a peu, Le Canard Enchaîné révélait que le journaliste Joseph Macé-Scaron, président du comité éditorial de l’hebdomadaire Marianne, participait activement à l’écriture des discours de François Fillon.

Dans un arti­cle de mise au point, Renaud Dély, directeur de la rédac­tion de Mar­i­anne, a tenu à apporter quelques pré­ci­sions. Pour lui, il s’ag­it là d’un « engage­ment pure­ment per­son­nel » de la part de Macé-Scaron, qui par ailleurs « n’ex­erce plus aucune respon­s­abil­ité exéc­u­tive depuis le mois de mai 2016 ».

De plus, ajoute-t-il, bien qu’oc­cu­pant le poste de prési­dent du comité édi­to­r­i­al du mag­a­zine, le jour­nal­iste « n’écrivait qu’une chronique par semaine et ne par­tic­i­pait à l’élab­o­ra­tion de la ligne édi­to­ri­ale ». Chronique qui a pris fin il y a un mois. Pour Renaud Dély, cette recon­ver­sion ne remet pas en cause l’indépen­dance du jour­nal qui, « depuis le début de la cam­pagne prési­den­tielle, a traité de façon libre et indépen­dante cha­cun des can­di­dats en lice ».

Mais la société des rédac­teurs de Mar­i­anne ne l’en­tend pas de cette oreille. Pour ces jour­nal­istes, « la révéla­tion de cette col­lab­o­ra­tion avec un can­di­dat en cam­pagne est une trahi­son, non seule­ment de la déon­tolo­gie jour­nal­is­tique, mais égale­ment des valeurs fon­da­men­tales de Mar­i­anne ». Cette col­lab­o­ra­tion jetant le « dis­crédit » sur leur jour­nal, ces derniers récla­ment désor­mais la fin de la col­lab­o­ra­tion de Joseph Macé-Scaron avec Mar­i­anne.

De son côté, le jour­nal­iste se jus­ti­fie, et assume : « Pour la meute, l’énon­cé suf­fit à qual­i­fi­er le crime. Et bien j’avoue. François Fil­lon n’a pas besoin de “plumes” pour mus­cler ses dis­cours mais il est vrai que j’ai par­ticipé avec d’autres à l’élab­o­ra­tion de textes. Comme cer­tains con­frères, et c’est bien leurs droits, le font régulière­ment avec des poli­tiques. Et pour aggraver mon cas, je dois dire que je suis fier de cette participation. »

A suiv­re…

Voir aussi : Joseph Macé-Scaron, portrait

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.