Accueil | Actualités | Médias | Luz et Patrick Pelloux quittent Charlie Hebdo
Pub­lié le 28 septembre 2015 | Éti­quettes : , ,

Luz et Patrick Pelloux quittent Charlie Hebdo

Après le dessinateur Luz, qui a annoncé son départ la semaine dernière, c'est au tour de l'urgentiste Patrick Pelloux de quitter le navire.

Chroniqueur à Charlie Hebdo depuis 12 ans et figure de la rédaction, celui-ci a annoncé son départ sur une radio étudiante, Web7Radio. « Si j'ai décidé d'arrêter d'écrire dans Charlie Hebdo, c'est parce qu'il y a quelque chose qui est terminé », a-t-il estimé.

D'après Zineb El Rhazoui, l'une de ses collègues, Patrick Pelloux devrait quitter définitivement l'hebdomadaire satirique début janvier. « Il y en a d'autres qui vont continuer ce journal et je reste Charlie Hebdo dans l'âme, mais il faut savoir tourner la page un jour », a ajouté l'urgentiste, qui avait été l'un des premiers à arriver sur place après l'attaque meurtrière du 7 janvier.

Expliquant qu'il n'a « plus le courage de continuer chaque semaine », ce dernier a jugé qu'il n'apportait « plus rien » et qu'il quitterait le titre « sans tambours ni trompettes ».

« Aujourd'hui, c'est clair que les choses ne se passent pas bien avec la direction. Patrick fait partie des gens qui sont dans le collimateur depuis des mois », a pour sa part relevé Zineb El Rhazoui, elle-même mise à pied en mai dernier pour avoir contesté la direction du journal.

Crédit photo : Coyau via Wikimedia (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This