Accueil | Actualités | Médias | L’International New York Times vise le monde numérique
Pub­lié le 16 octobre 2013 | Éti­quettes : ,

L’International New York Times vise le monde numérique

Fondé en 1887 à Paris sous le nom de New York Herald Tribune, le journal destiné aux expatriés américains a été rebaptisé mardi dernier, 15 octobre.

Déjà renommé International Herald Tribune en 1966 après l'arrêt de l'édition newyorkaise du New York Herald, le quotidien édité à Paris prendra le nom d’International New York Times. Depuis 2003, il est détenu exclusivement par le New York Times, qui entend en faire son bras armé à l'international. Il reste basé à Paris mais un redéploiement est prévu à Londres et en Asie. En outre, les 25 bureaux du NYT seront désormais coordonnés depuis la France.

L'an dernier, l'International Herald Tribune été diffusé à 224 771 exemplaires. Mais sa nouvelle version va s’accompagner d’un nouveau cap : se recentrer sur le numérique. Un site web est prévu, destiné notamment aux hommes d'affaires qui voyagent à l'international.

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This