Accueil | Actualités | Médias | Libération week-end change de une
Pub­lié le 5 septembre 2013 | Éti­quettes : , , ,

Libération week-end change de une

Libération se moque de L'Express

"Libération. L'avenir est entre vos mains"

Libération a prévu de changer sa une du week-end, à compter du 14 septembre prochain. En attendant, pour faire « monter la sauce », le quotidien a lancé une campagne de pub sur son compte Twitter.

Le journal y moque avec humour les « marronniers » de la presse en pastichant les unes de ses confrères. Sous la fausse une, un message : « 14 septembre. Libé week-end se transforme. Rassurez-vous, il ne ressemblera pas à ça », suivi du nouveau slogan du journal : « Libération : l’avenir est entre vos mains ».

Ainsi, L'Express a eu droit à sa une sur « le mal de dos chez les francs-maçons » et Marianne, à une parodie sur « la vie sexuelle des templiers »... On attend la prochaine avec impatience !

Réponse du berger à la bergère (ou du publiciste au communicant), L'Express en a profité pour twitter sa une de la semaine prochaine, sur « les turpitudes de la Sarkozie »...

Source : Le Huffington Post

Crédit photo : Libération / montage Ojim (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux