Accueil | Actualités | Médias | Libération : vers une nouvelle vague de départs ?
Pub­lié le 30 octobre 2015 | Éti­quettes : , , , , ,

Libération : vers une nouvelle vague de départs ?

L'homme d'affaire Bruno Ledoux a converti les 50% de parts qu’il détient dans Libération en une participation de 10% au capital d'Altice Media Group, le groupe média du milliardaire israélien Patrick Drahi, qui chapeaute notamment Libération et l'Express, ainsi que la chaîne israélienne d'info en continu i24news et le groupe de presse professionnelle NewsCo de Marc Laufer.

Cette réorganisation dans l'actionnariat donne lieu à l’ouverture d’une nouvelle clause de cession, ce qui entraînera vraisemblablement de nouveaux départs. L'ouverture de la clause de cession a été annoncée le 23 octobre en comité d'entreprise. Libération, qui compte 180 salariés dont 120 journalistes, a déjà vu plus de 60 salariés – en grande partie des journalistes partir à l'automne et au début de l'hiver 2014.

Une première clause de cession avait en effet été ouverte en septembre, quand Patrick Drahi avait repris les actions d’Édouard de Rothschild. Les départs devraient avoir lieu avant le 21 décembre, date du déménagement de Libération au sein de l'immeuble du groupe Altice Media (en photo, 29, rue de Châteaudun à Paris dans le 9ème arrondissement) où se trouve déjà L'Express.

Crédit photo : Jules78120 via Wikimedia (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This