Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Libération joue son avenir sur le numérique
Libération joue son avenir sur le numérique

1 décembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Libération joue son avenir sur le numérique

Libération joue son avenir sur le numérique

Libération joue son avenir sur le numérique

Comme chacun sait, la presse papier est en crise. Devant la montée d’internet et son torrent d’informations gratuites, les grands quotidiens et magazines cherchent à se recycler.

C’est dans cet optique que Nico­las Demor­and, directeur de Libéra­tion, a présen­té en interne les grandes lignes de l’avenir du jour­nal. Car les ventes au numéro sont en chute libre. Ain­si, l’an­i­ma­teur d’Europe 1 a étalé ses objec­tifs : inciter les lecteurs réguliers qui achè­tent au numéro à s’abon­ner, puis les diriger pro­gres­sive­ment vers le dig­i­tal. La presse écrite n’a plus le choix : migr­er vers le numérique, ou se regarder sombrer.

Crédit pho­to : Matthieu Riegler via Flickr (cc)

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.