Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
L’Express condamné pour atteinte à la vie privée de Marion Maréchal-Le Pen

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

17 avril 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | L’Express condamné pour atteinte à la vie privée de Marion Maréchal-Le Pen

L’Express condamné pour atteinte à la vie privée de Marion Maréchal-Le Pen

Temps de lecture : < 1 minute

En novembre dernier, L’Express révélait l’identité du père biologique de Marion Maréchal-Le Pen, le journaliste Roger Auque, aujourd’hui décédé.

La députée avait alors pour­suivi l’heb­do­madaire pour atteinte à la vie privée et récla­mait 50 000 euros de dom­mages et intérêts. Décédé le 8 sep­tem­bre 2014, Roger Auque évo­quait quant à lui, dans un livre pub­lié après sa mort, l’ex­is­tence de cet enfant comme « le secret le plus intime de sa vie tumultueuse ».

Mer­cre­di le tri­bunal de grande instance de Paris a estimé que « la révéla­tion de l’ex­is­tence et de l’i­den­tité d’un père biologique » représen­tait « en soi une atteinte par­ti­c­ulière­ment grave à l’in­tim­ité des per­son­nes concernées ».

L’Ex­press, qui pré­tendait avoir con­tribué à un débat d’in­térêt général, a ain­si été con­damné à vers­er 10 000 euros à la ben­jamine de l’Assem­blée nationale aux­quels s’a­joutent 3 000 euros au titre des frais de justice.

Voir notre infographie du groupe L’Express-Roularta