Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Les règles de Radio Canada

31 janvier 2021

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Les règles de Radio Canada

Les règles de Radio Canada

La lecture des messages des médias ou des réseaux sociaux sur les « règles de la communauté » (comprendre règles de la censure) est parfois énigmatique. Radio Canada est plus clair dans sa charte sur les commentaires publiés sur leurs plateformes numériques sous la forme de « Nétiquette ». Une étiquette tellement directive que vous avez le droit de poster une information pour autant qu’elle soit incolore, inodore, sans saveur …. Sauf si elle va dans le sens du vent dominant, cela va de soi. Bonne lecture.

Nétiquette

Applic­a­ble aux espaces de com­men­taires de toutes les plate­formes numériques de Radio‑Canada et ses comptes réseaux sociaux

Un espace pour nous tous.

Les plate­formes de Radio‑Canada sont ouvertes à tous, peu importe l’âge, la race, la reli­gion, le sexe, l’o­rig­ine eth­nique et l’ori­en­ta­tion sexuelle.

Nous voulons con­naître votre point de vue. Vos com­men­taires enrichissent notre pro­gram­ma­tion et con­tribuent à ali­menter et à diver­si­fi­er la discussion.

Les plate­formes de Radio‑Canada ne sont pas anonymes et l’u­til­i­sa­tion d’un pseu­do­nyme y est inter­dite, sauf dans la Zone jeunesse. Au moment de vous inscrire, vous devez fournir vos nom(s) et prénom(s), qui s’af­ficheront à cha­cune de vos par­tic­i­pa­tions. Radio‑Canada se réserve le droit de ne pas pub­li­er un com­men­taire ou de sup­primer le com­men­taire s’il existe un doute quant à l’i­den­tité de son auteur. L’usurpa­tion de l’i­den­tité d’autrui con­stitue une infrac­tion grave pas­si­ble d’ex­pul­sion et/ou de bannissement.

Radio-Cana­da se réserve le droit de ban­nir sans aver­tisse­ment toute per­son­ne qui con­tre­viendrait à sa Nétiquette.

Lorsque vous pub­liez votre con­tenu sur nos plateformes :

  1. Veillez à ne pas vous écarter du sujet.
  2. Évitez de pub­li­er le même con­tenu à répéti­tion, sinon il sera con­sid­éré comme un mes­sage indésir­able et sera rejeté.
  3. Nous vous deman­dons d’être respectueux entre inter­nautes, mais égale­ment envers nos ani­ma­teurs, com­men­ta­teurs, jour­nal­istes, employés de Radio-Cana­da et per­son­nes citées dans les arti­cles et doc­u­ments sous lesquels vous com­mentez. De la même façon, les com­men­taires qui con­tre­vi­en­nent aux codes de con­ver­sa­tions numériques civil­isés pour­raient être sup­primés (exem­ple: com­men­taire tout en majuscules).
  4. Si vous com­mentez des affaires judi­ci­aires, rap­pelez-vous que les per­son­nes sont pré­sumées inno­centes jusqu’à preuve du con­traire (ce qui veut dire d’u­tilis­er le con­di­tion­nel ou des mots comme « pré­sumé » ou « soupçonné »).
  5. Radio-Cana­da se réserve le droit de sup­primer des com­men­taires s’ils con­ti­en­nent des hyper­liens dirigeant vers des sites dont nous ne pou­vons véri­fi­er l’authenticité ou la crédibilité.
  6. Vous devez être l’au­teur de votre com­men­taire. Toute vio­la­tion du droit d’au­teur est inter­dite (notam­ment en recopi­ant des extraits d’autres sites sans deman­der l’au­tori­sa­tion et sans citer les sources). Si la majeure par­tie de votre con­tenu a été écrite ou créée par quelqu’un d’autre, il ne sera pas accep­té, même si vous citez votre source.
  7. Il est inter­dit de pub­li­er du con­tenu sus­cep­ti­ble d’offenser et qui risque d’ex­pos­er une per­son­ne ou un groupe de per­son­nes à la haine ou au mépris pour des motifs fondés sur la race, l’o­rig­ine, la couleur, la reli­gion, le sexe, l’ori­en­ta­tion sex­uelle, l’âge ou la défi­cience physique ou mentale.
  8. Votre com­men­taire pour­rait être rejeté s’il con­tient l’un des élé­ments suivants : 
    1. Pro­pos vul­gaires, obscènes ou sex­uelle­ment explicites;
    2. Matériel illicite (con­trevenant par exem­ple à une ordon­nance d’un tribunal);
    3. Pro­pos haineux;
    4. Men­aces ou harcèlement;
    5. Attaques per­son­nelles, insultes ou con­tenu diffamatoire;
    6. Men­ace ou inci­ta­tion à com­met­tre un acte criminel;
    7. Ten­ta­tives de mobilis­er la pop­u­la­tion pour toute cause autre qu’un événe­ment de CBC/Radio‑Canada.
    8. Tout con­tenu négationniste;
    9. Tout com­men­taire inci­tant au prosélytisme;
    10. Con­tenu ou argu­men­taire basé sur de fauss­es affir­ma­tions ou de fauss­es nouvelles.
  9. Respectez la vie privée des autres en n’in­clu­ant dans votre con­tenu aucun ren­seigne­ment per­son­nel (comme un numéro de télé­phone ou une adresse de cour­riel) ni con­ver­sa­tion privée.
  10. Faites preuve de retenue dans vos com­men­taires con­cer­nant la mort ou les blessures de par­ti­c­uliers, surtout lorsqu’il est ques­tion d’enfants.
  11. Votre con­tenu doit être de nature per­son­nelle, et non de nature com­mer­ciale. Évitez de partager des pro­mo­tions com­mer­ciales et des com­mu­niqués de presse.
  12. Veuillez vous exprimer en français lorsque vous par­ticipez à des échanges ou for­mulez des com­men­taires. L’usage d’autres langues, à l’ex­cep­tion de quelques mots occa­sion­nels, est interdit.

Si vous con­trevenez à la Néti­quette, votre con­tenu sera rejeté et votre compte pour­rait être sus­pendu ou blo­qué. Radio‑Canada se réserve en tout temps le droit de ne pas ouvrir une tri­bune pour un sujet don­né, de fer­mer une tri­bune sans préavis et de refuser de pub­li­er tout contenu.

Source : ici.radio-canada.ca/conditions-utilisation/netiquette

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.