L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Les poilus : Mohamed ou Martin ? Quand Le Parisien a la berlue, Europe 1 devient aveugle

28 novembre 2018

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Les poilus : Mohamed ou Martin ? Quand Le Parisien a la berlue, Europe 1 devient aveugle

Les poilus : Mohamed ou Martin ? Quand Le Parisien a la berlue, Europe 1 devient aveugle

28 novembre 2018

Temps de lecture : 3 minutes

Une nouvelle douteuse diffusée par Le Parisien au sujet des morts de la Grande Guerre a conduit l’OJIM à observer pendant dix jours tous les décodex, checknews et autres services de détection des infox/fake news. Que croyez-vous qu’il arriva ? Rien.

Pour les médias de grand chemin offi­ciels et instal­lés de longue date, les infox/fakenews n’existeraient-elles que chez les autres ? Au vu d’une sur­prenante « infor­ma­tion » dif­fusée par Le Parisien, le jour de la saint Mar­tin, le 8 novem­bre 2018, on peut le penser.

Le Parisien voit des “Mohamed” partout

Ce 8 novem­bre 2018, le quo­ti­di­en de Bernard Arnault pub­lie un arti­cle inti­t­ulé « Grande Guerre : plus de Mohamed que de Mar­tin par­mi les morts pour la France », le texte est accom­pa­g­né d’une grande pho­to de Macron sous le mon­u­ment aux morts des Éparges.

L’accroche de l’article : « Compter les prénoms présents sur les mon­u­ments aux morts de la Grande Guerre per­met de dress­er un por­trait inat­ten­du des morts pour la France ». De quoi s’agit-il ? D’une plongée dans la base de don­nées « Mémo­r­i­al Gen­web », laque­lle recense les sol­dats morts pour la France durant la pre­mière guerre mon­di­ale (700 par jour en moyenne). 8 % des tués se prénom­ment Jean, Pierre, Louis, Joseph et François. Un graphique mon­tre d’ailleurs une série de prénoms tirés du cal­en­dri­er chré­tien… mais ce n’est pas l’objectif poli­tique de l’article du Parisien. Celui-ci arrive juste après : « si l’on regroupe les vari­antes Mohamed, Mohammed, Ben Mohamed et Ben Mohammed » [autrement dit, si on trafique le principe du classe­ment par prénom pour par­venir à la con­clu­sion que l’on souhaite] », eh bien, le prénom Mohamed devient l’un des 50 prénoms de sol­dats « qui ont ver­sé le plus lourd trib­ut au con­flit ». Non ? Si. C’est même plus que les Américains.

Des organes de presse (Le Parisien) mais aus­si des opéra­tions médi­a­tiques de haute dif­fu­sion veil­lent au for­matage idéologique, y com­pris au sein l’éducation nationale par la plate­forme Francetve­d­u­ca­tion. On con­sul­tera à ce pro­pos l’enquête en 5 volets de l’OJIM au sujet de la réécri­t­ure de l’Histoire de France par France Télévi­sion, L’Obs et France Inter, par le biais d’un doc­u­men­taire inti­t­ulé His­toires d’une nation. « His­toire » juste­ment de mon­tr­er qu’en réal­ité la France est née de tous les Mohamed du monde.

Martin” : un prénom peu courant en 1900

La manip­u­la­tion du Parisien est d’au­tant plus grotesque qu’un sim­ple coup d’œil aux sta­tis­tiques de l’IN­SEE, croise­ment des sources oblige, sur le classe­ment des prénoms en France depuis 1900 démon­tre que le prénom “Mar­tin” n’est devenu très pop­u­laire que depuis 1980 environ.

https://twitter.com/yveslejeune/status/1067254086263865344

Europe 1 reprend et amplifie sans vérifier

Notons que « l’information » fournie par Le Parisien a été reprise par Europe 1, la radio titrant qu’il y a plus de Mohamed que de Mar­tin « sur les mon­u­ments aux morts » des vil­lages français, ce qui n’était pas du tout « l’information » du Parisien, lequel utilise une base de don­nées numérique. Mys­tère des vas­es com­mu­ni­cants, quand Le Parisien a la berlue Europe 1 devient aveu­gle. Par souci de déon­tolo­gie, le rédac­teur de l’OJIM auteur de cet arti­cle, ayant la chance d’être sur les routes de France ce même 8 novem­bre 2018, s’est arrêté dans 16 vil­lages de Bour­gogne. Force est de con­stater qu’il n’a vu aucun Mohamed sur les mon­u­ments aux morts mais bien 7 Mar­tin. Un hasard sans aucun doute.

La vérité officielle révélée aux enfants

Ce même rédac­teur se rendait, invité par un col­lège, à l’intervention d’un jour­nal­iste dans une classe de 4e, dans le cadre de la sen­si­bil­i­sa­tion aux infox/fak­e­news, inter­ven­tion où il fut dit textuelle­ment qu’il « y a de vrais médias, BFM, France 2, France Inter, Le Monde, Le Parisien, La Croix, Mar­i­anne, L’Express… », et où il fut même insisté sur ceci : « cer­tains jour­naux dis­ent la vérité. Le Monde est le jour­nal de référence que peu­vent lire vos par­ents. Tout est véri­fié, par des ser­vices spé­cial­isés. C’est pour cela que Le Monde dit la vérité ». Choses vues et enten­dues… La vérité est ailleurs, c’est sûr.

 

Voir aussi

Francetv Édu­ca­tion : vous repren­drez bien une goutte d’idéologie bobo ?

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés