L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Vanity Fair français déjà en rupture de stock ?

30 juin 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le Vanity Fair français déjà en rupture de stock ?

Le Vanity Fair français déjà en rupture de stock ?

30 juin 2013

Temps de lecture : < 1 minute

Lancé ce mercredi 26 juin, le Vanity Fair français, dirigé par Michel Denisot, aurait pulvérisé son objectif de vente.

Si L’Express annonçait dès jeu­di soir le chiffre de 400 000 numéros écoulés pour la seule journée de mer­cre­di, l’attaché de presse du mag­a­zine con­fie à 20 Min­utes qu’il est « beau­coup trop tôt pour annon­cer un chiffre de ventes ». « Ça part bien ! Les ventes sont au-delà de nos espérances », assure-t-il néanmoins.

Si le chiffre de 400 000 était réel, cela sig­ni­fierait que le pre­mier numéro de Van­i­ty Fair, tiré juste­ment à 400 000 exem­plaires et ven­du 2 euros, serait déjà en rup­ture de stock. Rap­pelons que son objec­tif ini­tial était de 100 000 ventes. Un objec­tif sem­ble-t-il déjà bien franchi. Selon L’Express, c’est « du jamais vu dans les kiosques depuis 15 ans ».

Crédit pho­to : mon­tage Ojim (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés