Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Le tableau des aides à la presse publié
Le tableau des aides à la presse publié

17 décembre 2013

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Le tableau des aides à la presse publié

Le tableau des aides à la presse publié

Le tableau des aides à la presse publié

Dans le but de faire « une place la plus large possible à la transparence », le ministère de la Culture a publié jeudi dernier sur son site internet le montant total des aides versées à la presse en 2012.

Ain­si peut-on voir la liste de 200 titres qui béné­fi­cient de ces aides publiques. En tête du classe­ment, Le Monde et Le Figaro sont les mieux dotés avec respec­tive­ment 18,6 et 18,2 mil­lions d’euros. Vien­nent ensuite le quo­ti­di­en région­al Ouest-France (11,9 mil­lions), La Croix (10,7 mil­lions), le titre du groupe Le Monde Téléra­ma (10,3 mil­lions), Libéra­tion (10 mil­lions), Aujour­d’hui en France (9,3 mil­lions), Le Nou­v­el Obser­va­teur (9,3 mil­lions) L’Ex­press (7,2 mil­lions) et Télé 7 jours (6,9 mil­lions). Les « pure play­er », titres exclu­sive­ment sur inter­net, restent en bas du classe­ment, comme Slate.fr qui est, par exem­ple, 194ème avec 166 524 euros d’aides.

Selon le min­istère de la Cul­ture, ces aides sont cal­culées en fonc­tion du nom­bre d’exemplaires dif­fusés afin de « met­tre en lien les vol­umes d’aides en euros avec le nom­bre de tirages de chaque titre ». Elles sont aus­si bien directes, indi­rectes (aides postales) ou encore aux tiers (SNCF…).

La Cour des comptes a vive­ment cri­tiqué le mon­tant de ces aides depuis que celles-ci ont dou­blé en 2008. La Cour des comptes estime que le plan d’aide déployé entre 2009 et 2011, qui peut être estimé à 5 mil­liards d’eu­ros, a été « peu effi­cace » et entraîne inévitable­ment une inquié­tante sit­u­a­tion de « dépen­dance » pour le secteur.

Lire aussi : L’Humanité financé par les impôts

Crédit pho­to : gelinh via Flickr (cc)

Voir aussi  Le Plus du Nouvel Obs retire un article pro-pédophilie

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Élie Guckert

Né le 25 sep­tem­bre 1992 à Lax­ou, fils et petit-fils d’ingénieurs, Élie Guck­ert est le reje­ton d’une famille engagée à gauche dans un départe­ment, la Meuse, tra­di­tion­nelle­ment ancré à droite.

Natacha Polony

PORTRAIT — Nat­acha Polony est née le 15 avril 1975. D’origine polon­aise, elle enseigne de 1999 à 2000 dans un lycée d’Epinay-sur-Seine avant d’en démis­sion­ner. Elle n’a pas accep­té les réformes de Jack Lang trans­for­mant « l’enseignement de la lit­téra­ture en une démarche utilitariste ».

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.