Accueil | Actualités | Médias | Le tableau des aides à la presse publié
Pub­lié le 17 décembre 2013 | Éti­quettes : , , ,

Le tableau des aides à la presse publié

Dans le but de faire « une place la plus large possible à la transparence », le ministère de la Culture a publié jeudi dernier sur son site internet le montant total des aides versées à la presse en 2012.

Ainsi peut-on voir la liste de 200 titres qui bénéficient de ces aides publiques. En tête du classement, Le Monde et Le Figaro sont les mieux dotés avec respectivement 18,6 et 18,2 millions d’euros. Viennent ensuite le quotidien régional Ouest-France (11,9 millions), La Croix (10,7 millions), le titre du groupe Le Monde Télérama (10,3 millions), Libération (10 millions), Aujourd'hui en France (9,3 millions), Le Nouvel Observateur (9,3 millions) L'Express (7,2 millions) et Télé 7 jours (6,9 millions). Les « pure player », titres exclusivement sur internet, restent en bas du classement, comme Slate.fr qui est, par exemple, 194ème avec 166 524 euros d’aides.

Selon le ministère de la Culture, ces aides sont calculées en fonction du nombre d’exemplaires diffusés afin de « mettre en lien les volumes d'aides en euros avec le nombre de tirages de chaque titre ». Elles sont aussi bien directes, indirectes (aides postales) ou encore aux tiers (SNCF…).

La Cour des comptes a vivement critiqué le montant de ces aides depuis que celles-ci ont doublé en 2008. La Cour des comptes estime que le plan d'aide déployé entre 2009 et 2011, qui peut être estimé à 5 milliards d'euros, a été « peu efficace » et entraîne inévitablement une inquiétante situation de « dépendance » pour le secteur.

Lire aussi : L’Humanité financé par les impôts

Crédit photo : gelinh via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This