Accueil | Actualités | Médias | Le site du quotidien allemand Bild bientôt semi-payant
Pub­lié le 31 mai 2013 | Éti­quettes : , ,

Le site du quotidien allemand Bild bientôt semi-payant

Le quotidien allemand Bild est le plus lu d’Europe. Il va bientôt lancer une nouvelle version de son site internet qui verra l’arrivée de contenus payants, selon l’annonce fait par le groupe éditeur Axel Springer.

« Nous allons présenter notre nouveau modèle payant. Ce sera un modèle par abonnement. Des contenus gratuits et payants cohabiteront prochainement sur Bild.de », a indiqué un porte-parole d'Axel Springer.

Jusqu’ici, le site était entièrement gratuit, hormis pour les smartphones et tablettes. Désormais, certains contenus seront accessibles uniquement sur abonnement. Une formule qui s’écarte du modèle majoritaire en Allemagne, consistant à placer un mur (paywall) au-delà duquel la consultation d’articles devient payante. « Si nous réussissons avec ce modèle, cela signifiera pour l'ensemble de la branche des journaux quotidiens qu'il y a aussi une chance de gagner de l'argent sur Internet en dehors des revenus de la publicité », a ajouté le porte-parole.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux