Accueil | Actualités | Médias | Les recyclées de D8
Pub­lié le 13 octobre 2012 | Éti­quettes : , ,

Les recyclées de D8

Ce pourrait être "le Club des cinq le retour" ou "Femmes en difficulté recherchent visibilité honorable." D8 recycle les anciennes gloires au chômage comme la pétulante Roselyne Bachelot (retraite d'ancien ministre et d'ancien député, n'envoyez pas de dons), la belle Laurence Ferrari (exilée des sunlights de TF1) ou parfois un peu chahutées comme la douce Audrey Pulvar (mais si, vous savez, la femme de...) et d'autres moins connues. Le magazine Ragemag salue cette œuvre de charité en termes choisis.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.